Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Le Vélo Indien » : versaillais, vintage et solidaire
« Le Vélo Indien » : versaillais, vintage et solidaire

Raphaël Gibour et Bertrand Roubaud, deux jeunes entrepreneurs basés à Versailles, viennent de lancer « Le Vélo Indien », une marque de vélos vintage et solidaire. Leur objectif : prouver que ce mode de transport répond aux enjeux de mobilité durable dans nos villes, tout en changeant des vies à l’autre bout du monde.

Vous l’aurez noté, les vélos réinvestissent progressivement l’espace urbain. « Désuète et vouée aux gémonies il y a encore une quinzaine d’années, la petite reine est devenue en une décennie le symbole de la responsabilité sociale et environnementale dans nos villes. Propre, économique, intemporelle, écolo et tendance, elle constitue aujourd’hui pour beaucoup de citadins une réponse aux enjeux du XXIème siècle » explique Bertrand Roubaud, associé-gérant. Surfant sur cette tendance, la toute jeune société Le Vélo Indien propose un concept reposant sur trois piliers : un vélo à l’esthétique raffinée, un rapport qualité-prix optimal et un impact social positif.

Bertrand Roubaud et Raphaël Gibour (de gauche à droite) © Le Vélo Indien

Bertrand Roubaud et Raphaël Gibour (de gauche à droite) © Le Vélo Indien

© Le Vélo Indien
© Le Vélo Indien

Un succès immédiat

Le premier modèle, baptisé Maurice Garin (voir ci-dessous) et lancé à l’été 2014, connaît déjà un franc succès auprès du public. Avec sa selle en cuir (sur ressorts), ses poignées également en cuir et son frein arrière à rétro-pédalage, il séduit par son aspect résolument rétro, à mi-chemin entre le « fixie » contemporain et les premiers modèles du Tour de France. Idéal en milieu urbain, il a déjà conquis des cyclistes citadins, des boutiques et concept-stores parisiens qui sont nombreux à passer commande. Des restaurants et lieux de fêtes branchés de la capitale choisissent aussi d’en faire un élément de leur décoration. L’entreprise reçoit des appels d’Italie, de Suisse et même des Etats-Unis : un buzz presque parfait grâce auquel les cent-dix premiers vélos de la première commande, arrivés cet automne par conteneur au Havre, ont déjà quasiment tous trouvé preneurs. A terme, le vélo devrait également être visible à Versailles, avec des commandes possibles à la clé (surveillez bien la page Facebook de la marque).

« Le Vélo Indien » : versaillais, vintage et solidaire

De New Delhi à Versailles

Si Bertrand Roubaud et son associé Raphaël Gibour ont choisi d’installer leur société à Versailles, ce n’est pas un hasard. « Né en Provence, je suis arrivé dans le quartier Saint-Louis à l’âge de dix ans et j’y ai passé toute mon adolescence, du Sacré Cœur à Blanche de Castille en passant par Grandchamp. J’adore mon quartier et c’est donc naturellement que j’ai proposé à Raphaël de nous fixer ici » indique-t-il. Les deux associés se sont rencontrés sur les bancs de Sciences Po Aix. Au retour d’un séjour universitaire à New Delhi, il leur vient une idée : pourquoi ne pas commercialiser en France des vélos vintage fabriqués en Inde ? « Pour nous qui continuons à travailler en parallèle, Raphaël dans le journalisme et l’enseignement, moi dans la communication, c’est une manière de satisfaire notre désir d’entreprendre et de réaliser quelque chose de concret, mais aussi d’apporter notre pierre à l’édifice en matière de responsabilité sociale et environnementale » précise Bertrand. « Au-delà de la promotion des modes de circulation douce, nous voulons nous engager pour la jeunesse de l’Inde, le pays où nous produisons nos vélos. Touchés par la pauvreté que nous côtoyons à chacun de nos déplacements sur place, nous voulions agir. Et puis nous avons rencontré une association locale formidable luttant contre la cécité juvénile, à qui nous avons proposé de reverser une partie de nos bénéfices ainsi que des vélos », ajoute Raphaël. Acheter un Vélo Indien, c’est donc à la fois faire un geste pour la planète et sauver une vie à l’autre bout du monde !

© Le Vélo Indien

© Le Vélo Indien

Le Maurice Garin

Ce vélo est la réplique du vélo avec lequel Maurice Garin , modeste ramoneur français d'origine italienne, participa à la première édition du Tour de France en 1903. Il fut le premier vainqueur de la mythique Grande Boucle. « Nous avons repris l'esthétique et les caractéristiques des bicyclettes que les premiers coureurs du Tour de France ont chevauchées pour sillonner chaque été les routes de l’Hexagone » explique Bertrand Roubaud. « Ce vélo est fièrement fabriqué dans la plus pure tradition britannique par une entreprise familiale indienne, qui a racheté les machines d'une ancienne fabrique de Nottingham, berceau du cycle en Europe » ajoute Raphaël Gibour. Un modèle unique disponible sur commande via notre site www.le-velo-indien.com, ou via notre réseau de boutiques partenaires.

Visuels & photo © Le Vélo Indien

« Le Vélo Indien » : versaillais, vintage et solidaire

Commenter cet article

Pascal 24/10/2016 12:03

Bonjour,

Ou trouver ce velo en vente (France ou Espagne) ?

Merci

Cordialement

Pascal FS

paul 02/04/2015 12:41

C'est classe ses vieux velo

boisdeffre 31/03/2015 09:44

top

marie 31/03/2015 09:26

J'adore ! j'en voudrais un mais sans la barre du milieu ;-) A quand le modèle sans barre?