Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Camille Raveau © Versailles in my pocket
Camille Raveau © Versailles in my pocket

Fascinée depuis toujours par le château de Versailles, Camille Raveau a choisi de s’installer dans la cité royale après ses études d’arts appliqués à Nantes. Cette jeune auteure-illustratrice de 28 ans, qui rêve de cinéma d’animation depuis son petit appartement sous les toits du quartier Saint-Louis, a confié au blog ses adresses versaillaises préférées.

Arc-en-ciel sur le quartier Saint-Louis © Camille Raveau

Arc-en-ciel sur le quartier Saint-Louis © Camille Raveau

Le Hameau de la Reine © Camille Raveau
Le Hameau de la Reine © Camille Raveau

Pourquoi venir vivre à Versailles ?

J’ai passé mon enfance à Noisy-le-Roi, et le château de Versailles a toujours été un objet de fascination pour moi. Nous y allions avec l’école, avec mes parents et je ne me lassais pas de ces promenades, tout particulièrement celles qui nous menaient au Domaine de Marie-Antoinette. Cette dernière est une source d’inspiration majeure pour mon travail : j’ai pas mal de projets autour de son personnage, et mon installation ici est une façon de m’immerger totalement dans l’atmosphère de Versailles. J’habite un petit studio dans le quartier Saint-Louis, avec vue sur les toits, la cathédrale et la forêt au loin. En toute saison, chaque soir, la perspective est magique. Ce que j’aime ici, c’est la vie de quartier : je connais tous mes voisins, les commerçants rue de Satory et rue du Vieux Versailles, les gens se parlent, un vrai village dans la ville à moins d’une demi-heure de Paris. J’aime aussi le contraste entre le faste du château, presque « too much », et la nature, qui n’est jamais très loin ici.

Les toits du quartier Saint-Louis © Camille RaveauLes toits du quartier Saint-Louis © Camille RaveauLes toits du quartier Saint-Louis © Camille Raveau

Les toits du quartier Saint-Louis © Camille Raveau

Maison Bigot © Versailles in my pocket
Maison Bigot © Versailles in my pocket

Quels sont vos commerçants et artisans préférés ?

Je commence par mon coiffeur : Look Star (17 rue de Satory). Le patron est très drôle et il comprend tout de suite ce qu’on veut, bref ça n’est jamais une corvée d’aller se faire couper les cheveux ! Je veux aussi parler du cordonnier Antonio Manuel Amaro (Cordonnerie du Vieux Versailles, 32 rue du Vieux Versailles) : un amoureux de son métier et des chaussures, qui a déjà sauvé plusieurs paires très précieuses à mes yeux. Les bons cordonniers sont devenus rares, alors je veux lui donner un coup de chapeau. Enfin, même s’il a des concurrents sérieux près de chez moi, mon boulanger favori reste Bigot (69 rue du Maréchal Foch). Mon petit ami habite juste à côté, ce qui me donne l’occasion d’y acheter régulièrement la délicieuse baguette tradition et les croissants, pour moi les meilleurs de Versailles.

© Versailles in my pocket© Versailles in my pocket

© Versailles in my pocket

Gaulupeau © Versailles in my pocket
Gaulupeau © Versailles in my pocket

Vos coups de cœur pour prendre un thé ?

Je vais régulièrement chez Gaulupeau (44 rue de la Paroisse) : j’aime le côté ancien et hors du temps de ce salon. La carte est riche et je change de thé à chaque fois, par curiosité gourmande. Côté pâtisserie, j’adore leurs éclairs au café. Mais mon vrai péché mignon, ce sont leurs dragées : parfois je viens exprès pour m’en acheter un petit paquet, une vraie drogue ! Pour les grandes occasions (une nouvelle à fêter, une annonce à faire à mes proches), direction le Trianon Palace (1 boulevard de la Reine) où l’on peut prendre le thé dans une superbe galerie. Il n’y a pas beaucoup de monde, c’est à la fois intime et grandiose. A mon sens, c’est le seul endroit de Versailles où on peut prendre le thé en ayant l’impression d’être dans le château…

Trianon Palace © Versailles in my pocket

Trianon Palace © Versailles in my pocket

 Café La Pêche © Versailles in my pocket
Café La Pêche © Versailles in my pocket

Vos bars préférés ?

Entre amis, on va souvent au Baradoz (24 rue de Satory), de préférence au premier étage dans la salle style bibliothèque, avec d’antiques tables de machines à coudre Singer, un décor vraiment réussi. Je bois peu d’alcool mais là, j’aime bien prendre une bière belge, la Kwak : elle est délicieuse et on ne la trouve pas partout. Mon amie Céline adore le Café La Pêche (6 rue du Général Leclerc) et je l’y rejoins régulièrement, sur la chouette terrasse face à la cathédrale Saint-Louis, autour d’une planche de charcuterie. Souvent le soir, en rentrant du travail, je me pose toute seule au Saint-Claire (2 rue de Satory), où je sirote un de leurs excellents cocktails sans alcool en croquant les passants sur mon cahier de dessin. C’est une de mes activités préférées, que je pratique aussi sur le marché Notre-Dame : je m’assois dans un coin, j’observe les gens qui passent et je les dessine sur le vif.

Le Saint-Claire  © Versailles in my pocketLe Saint-Claire  © Versailles in my pocket

Le Saint-Claire © Versailles in my pocket

Chez StefS © Versailles in my pocket
Chez StefS © Versailles in my pocket

Vos restaurants fétiches ?

Le plus proche de chez moi est aussi mon préféré : Chez Stefs (12 rue du Vieux Versailles). Je suis fan de leur cuisine, ce sont de grands pros, rigoureux et passionnés. Je me régale des « panna cota » de Stéphanie et des foies gras de Stéphane… A deux pas, je vais aussi régulièrement chez Via Veneto (20 rue de Satory) : je sais qu’il y a plein de choses délicieuses à la carte, mais j’adore tellement leurs pizzas que je ne me résous pas à goûter les autres plats. Si j’ai envie d’une crêpe, je choisis Le Blé Noir (9 rue de Satory) : un restaurant tenu par une jeune équipe très dynamique, de bonnes galettes, un cadre moderne et agréable, l’équation est parfaite. Pour moi qui adore les jus de fruits et de légumes, l’ouverture récente du Positive Juice Bar & Café (14 rue de Satory) a été une vraie bonne nouvelle, et j’y vais désormais très régulièrement. Juste à côté, je craque souvent pour un cornet à La Compagnie des Glaces (12 rue de Satory), leur vanille est à tomber. Au coin de la rue, je suis aussi une habituée du Japan Sakura 2 (22 bis rue de Satory), où j’achète souvent des Californian Rolls à rapporter chez moi. Avec mon père, qui travaille à Versailles, nous déjeunons parfois le midi au Casanou (36 avenue de Paris) : un bistro de quartier où je prends un plat du jour, c’est frais, c’est bon et ça va vite quand on a peu de temps. Quand j’ai envie d’un couscous, je réserve au Palais de Marrakech (37 rue des Etats-Généraux) à côté de Versailles Chantier : leur couscous royal est délicieux et, chose appréciable, les tables sont bien espacées, on respire ! Enfin, quand j’ai travaillé cet été au Château de Versailles, nous avons pris l’habitude avec mes collègues d’aller au Sister’s Café (15 rue des Réservoirs), pour le décor et l’ambiance 100% américaine, les burgers et surtout le brunch du dimanche.

© Versailles in my pocket© Versailles in my pocket
© Versailles in my pocket© Versailles in my pocket

© Versailles in my pocket

Au bord de la Pièce d'eau des Suisses © Camille Raveau
Au bord de la Pièce d'eau des Suisses © Camille Raveau

Vos activités sportives ?

J’ai une carte d’abonnement à la Piscine Montbauron (7 rue Léon Gatin), où je vais nager et faire de l’aquagym au moins deux fois par semaine, en dehors des heures d’affluence, plutôt le soir ou le midi. C’est une très belle piscine, avec des équipements au top, à l’image du toboggan, et en plus les vestiaires sont impeccables. Je suis aussi une adepte du vélo dans le parc du château, dans lequel je me balade plusieurs fois par mois. Mon petit luxe est de me poser pour lire au bord de la pièce d’eau des Suisses. On s’y retrouve aussi souvent entre amis, avec guitares et apéro, on compose, on chante, on passe un bon moment en regardant le soleil se coucher : la lumière du crépuscule y est rasante, dorée, c’est une splendeur.

Croquis © Camille Raveau

Croquis © Camille Raveau

Quartier Saint-Louis © Camille Raveau
Quartier Saint-Louis © Camille Raveau

Vos adresses culturelles ?

J’ai pratiqué le théâtre pendant longtemps, et j’ai toujours un grand plaisir à aller voir des pièces au Montansier (13 rue des Réservoirs). Comme j’ai un petit budget, je tente souvent ma chance juste avant les spectacles, car les places restantes sont proposées à 5€ : jusqu’à présent, je croise les doigts, je n’ai jamais dû rebrousser chemin ! En plus, on peut apprécier le spectacle d’où qu’on soit dans la salle, c’est chouette. Je passe aussi de longues heures à la Bibliothèque municipale (5 rue de l’Indépendance Américaine), où j’emprunte notamment des bandes dessinées. Ses archives sont en outre très riches lorsque j’ai des recherches à faire. Enfin, je prends des cours du soir à l’Ecole des Beaux-Arts de Versailles (1 rue Saint-Simon), en classe de modèle vivant (ou de nu, si vous préférez). Il y a de très bons professeurs et des participants de tout niveau, c’est vraiment une bonne adresse que je recommande !

© Camille Raveau

© Camille Raveau

Suivez Camille Raveau sur sa page Facebook et sur instagram

Commenter cet article