Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par

© Corinne Martin-Rozès
© Corinne Martin-Rozès

À l’occasion du cinquantenaire de la restauration du Grand Trianon en 1966, une exposition met en lumière le Grand Trianon comme palais de la République sous la présidence du général De Gaulle. Ou comment l’aile de Trianon-sous-bois a ouvert un nouveau chapitre de son histoire, sous la houlette d’André Malraux. Un parcours où l’on croise aussi, pêle-mêle, les silhouettes de Richard Nixon, Elisabeth II et Gérald Van Der Kemp, charismatique conservateur en chef du domaine de Versailles dans les années 60. Tout en célébrant ainsi l’anniversaire d’une renaissance, cette exposition rappelle le rôle majeur joué par le château de Versailles dans les relations diplomatiques françaises.

De Gaulle à Trianon : un président chez le Roi
© Corinne Martin-Rozès
© Corinne Martin-Rozès

En 1963, à l’initiative d’André Malraux, le général De Gaulle décide de faire entièrement restaurer le Grand Trianon de manière à le transformer en résidence présidentielle. D’importantes opérations de modernisation sont ainsi réalisées de janvier 1963 à juin 1966 pour pouvoir accueillir les chefs d’État étrangers en visite officielle, et les loger dans un cadre digne de la grandeur de la France. Si l’on en croit la petite histoire, Jackie Kennedy n’est pas étrangère à cette initiative, ayant au début des années 60 déclaré vouloir être reçue à Versailles… Pour le chef de l’Etat, qui cherchait un endroit pour recevoir ses hôtes étrangers, Versailles s’est alors imposé comme la solution idéale. Et pour pouvoir recevoir « chez lui », le général a souhaité disposer sur place d’un appartement et d’espaces de travail, d’où les importants travaux réalisés à l’époque. Entièrement remeublée en style Empire, l’aile de Trianon-sous-Bois devient alors un lieu privé, un espace de vie et de travail, dévolu au président de la République, alors que ses homologues étrangers résident dans l’aile opposée du bâtiment. Les réceptions se déroulent dans les grands salons de Trianon et dans la galerie des Cotelle.

Bureau officiel du général De Gaulle à Trianon © Corinne Martin-Rozès

Bureau officiel du général De Gaulle à Trianon © Corinne Martin-Rozès

Des hôtes de marque tout au long de la Vème République

Tout au long de la Ve république des hôtes illustres se sont ainsi succédé au Grand Trianon et notamment : en 1969, le président américain Richard Nixon ; en 1972, la reine d’Angleterre Elisabeth II ; en 1992, le président de la Russie Boris Eltsine, ou encore plus récemment Xi Jinping, le président de la République Populaire de Chine à l’occasion de sa visite officielle en France en 2014. C’est cette période méconnue mais déterminante de l’histoire du Grand Trianon que l’exposition proposera de faire revivre aux visiteurs.

Chapelle du général De Gaulle à Trianon © Corinne Martin-Rozès

Chapelle du général De Gaulle à Trianon © Corinne Martin-Rozès

Salle à manger "de travail" Trianon © Corinne Martin-Rozès
Salle à manger "de travail" Trianon © Corinne Martin-Rozès

Coulisses d’une rénovation exemplaire

Avec cette exposition, les visiteurs découvrent les coulisses de cette décision du général De Gaulle et suivent la mise en œuvre de ce colossal projet de restauration et d’aménagement mené à partir de 1963 par Marc Saltet (architecte en chef et conservateur du domaine de Versailles), Gérald Van Der Kemp (conservateur en chef du domaine de Versailles), Jean Coural (Administrateur du Mobilier national) et Serge Royaux (décorateur du Mobilier national). Une partie de la présentation est également consacrée à la perception dans l’opinion publique et politique de l’arrivée de la Présidence de la République à Trianon. Enfin, le public se faufile dans les coulisses de l’organisation des quatre visites officielles qui ont eu lieu sous la présidence du général De Gaulle. Des documents d’archives, pour certains inédits, (notes de cabinet, discours, coupures de presse, croquis d’architecte …), des vidéos, et des photographies, plongeront les visiteurs dans l’effervescence du Grand Trianon des années 1960.

Chambre des époux De Gaulle à Trianon © Corinne Martin-Rozès

Chambre des époux De Gaulle à Trianon © Corinne Martin-Rozès

Bureau privé du général De Gaulle à Trianon © Corinne Martin-Rozès
Bureau privé du général De Gaulle à Trianon © Corinne Martin-Rozès

Appartements publics et privés, du bureau au boudoir

Dans le prolongement de cette présentation le public découvrira, pour la première fois, les appartements du général De Gaulle remeublés en style "Empire" pour l’occasion par le Mobilier national dans leur « état 1966 ». Ceux-ci comprennent, au rez-de-chaussée, sept pièces : un salon d’attente, un salon des Huissiers, deux bureaux d’aides de camp, le bureau du général De Gaulle, un salon de famille et une salle à manger. Il aura également accès aux vastes cuisines conçues en sous-sol pour servir aux réceptions officielles. Au premier étage, et seulement sur réservation dans le cadre de visites accompagnées, il est aussi désormais possible de visiter la partie "privée", de style "années 1960" avec téléphone d’époque en bakélite noire et canapé à franges... On y découvre notamment la chambre du couple De Gaulle, le bureau personnel du Président et le « boudoir d’Yvonne » où, selon la légende, Madame brodait tandis que Monsieur travaillait.

Du 18 juin au 9 novembre 2016
Aile de Trianon-sous-Bois Grand Trianon
Domaine de Marie-Antoinette / Parc du Château de Versailles
Informations pratiques sur le site du Château de Versailles

Commenter cet article

Francesse 05/01/2017 15:44

Coucou. Les photos sont magnifiques ^^ J’ai adoré cet article, car j’y ai appris beaucoup de choses intéressantes. Je suis trop contente d’être tombée sur ce blog. Continue le bon boulot !