Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marianne Lainé-Pereira
Marianne Lainé-Pereira

Marianne Lainé-Pereira a toujours été attirée par Versailles. Enfant, elle collectionnait les livres sur Marie-Antoinette et, devenue adulte, c’est tout naturellement qu’elle s’est fixée dans la cité royale où elle a créé sa société, Badiane Traductions. Elle nous confie ses bonnes adresses, de Montreuil à Saint-Louis.

Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses de Marianne
 © Corinne Martin-Rozès
© Corinne Martin-Rozès

Pourquoi Versailles ?

J’ai toujours eu un faible pour cette ville ! Petite, j’avais tout plein de bouquins sur Marie-Antoinette, un personnage qui continue à me fasciner. Ma sœur, qui habitait à une époque rue de Montreuil, m’a un jour proposé de reprendre l’appartement qu’elle quittait. Je me suis donc installée à Versailles et, quelques années plus tard, j’ai créé ma société en prenant mes premiers bureaux rue du Peintre Lebrun, avant de les déménager rue Royale lorsque j’ai eu besoin de plus de place. Aujourd’hui, pour avoir un logement plus grand, j’ai migré vers Jouy-en-Josas mais je pense bien, un jour, revenir dans Versailles. J’y passe mes semaines pour le travail, mais aussi presque tous mes week-ends, ma petite fille étant aussi mordue que moi ! Quand je suis loin d’ici, la ville me manque vraiment. Je trouve que Versailles a tout pour elle : l’architecture, la verdure, l’art de vivre…

Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses de Marianne
Boucherie des Carrés © Corinne Martin-Rozès
Boucherie des Carrés © Corinne Martin-Rozès

Où faites-vous vos courses ?

Maintenant que je travaille dans le quartier Saint-Louis, j’y ai pris mes habitudes. Je me fournis notamment à la Boucherie des Carrés (53 rue Royale) : ils ont d’excellents produits, sont de bon conseil, et leur gratin dauphinois est délicieux ! Je prends mon pain aux Pains de la Ferme (9 rue Royale) : j’aime leur baguette tradition, mais aussi leurs pains spéciaux comme le Viking. Et si nous achetons des viennoiseries et des chouquettes à l’agence, nous les prenons également là-bas. Juste sous mes fenêtres, j’ai la chance d’avoir Daubos (35 rue Royale) chez qui j’aime aller chercher des chocolats (pour moi ou pour offrir) mais aussi de délicieuses madeleines. Leur pain de campagne est également très bon. Lorsque je travaillais rue du Peintre Lebrun, je craquais pour les macarons de chez Pelé (21 rue Carnot). Ceux de chez La Varenne (7-9 rue des Deux Portes) sont également extra : j’y vais régulièrement, y compris pour faire des cadeaux car leurs boîtes sont fort jolies. Il m’arrive aussi de faire un crochet exprès par la rue de Montreuil pour passer chez le traiteur italien Saveurs d’ici et d’ailleurs (au n°15). J’y achète des pâtes fraîches, de la charcuterie et même du tiramisù… Le dimanche, nous venons en famille au marché Notre-Dame : je n’ai pas de commerçants attitrés, je me balade et je choisis au gré de mes trouvailles. Je voudrais aussi venir un samedi matin pour voir le petit marché qui se tient devant la cathédrale Saint-Louis, on m’en a dit grand bien…

Daubos  © Corinne Martin-RozèsDaubos  © Corinne Martin-Rozès

Daubos © Corinne Martin-Rozès

Côté sport, des adresses, des clubs à nous recommander ?

Dans l’optique de faire la Course des Princesses avec l’équipe de l’agence, nous nous entraînons autour de la pièce d’eau des Suisses (plus ou moins régulièrement) : certaines y vont le midi, moi je préfère le matin, à la fraîche. Ceci dit, je n’ai pas été très assidue ces derniers temps et je pense plutôt participer à la course… en 2017 ! À part ça, ma fille et moi faisons de la danse toutes les deux à l’Atelier Danse Passion, à Jouy-en-Josas, avec une prof formidable qui s’appelle Sandrine Toth. Ma puce de cinq ans est en classe « éveil », et moi j’ai décidé de m’y remettre en septembre dernier. Sandrine vous met très à l’aise, quel que soit votre niveau (même débutant) et, moi qui avais des souvenirs mitigés de mes jeunes années de danse, je pratique à nouveau cette discipline avec plaisir, grâce à elle. Une vraie redécouverte !

La Vagabonde / La Suite  © Corinne Martin-RozèsLa Vagabonde / La Suite  © Corinne Martin-Rozès

La Vagabonde / La Suite © Corinne Martin-Rozès

Le Livre Bleu © Corinne Martin-Rozès
Le Livre Bleu © Corinne Martin-Rozès

Fréquentez-vous une bibliothèque, une librairie ou d’autres lieux de culture ?

J’aime beaucoup la librairie-café La Suite (3 rue Louis Le Vau). Je la suis depuis le début, depuis l’ouverture de l’Heure des Mamans, et je trouve Lucile Frassy formidable, elle aussi ! Son concept est parfait : avec ma fille, nous y passons du temps le mercredi après-midi, au milieu des livres, en dégustant une pâtisserie, et nous repartons rarement les mains vides tant il y a du choix. Lucile organise aussi de nombreuses animations : ateliers pour les enfants, expositions, rencontres avec des auteurs… Quel dynamisme ! C’est une chance de l’avoir à Versailles. Côté Saint-Louis, une autre librairie propose aussi des activités ludiques auxquelles j’ai inscrit ma fille : c’est La Vagabonde (40 rue d’Anjou). Quand j’habitais rue de Montreuil, je fréquentais beaucoup Le Livre Bleu (au n°18) rue de Montreuil), qui est également un endroit très chouette pour les amateurs de livres !

Sinon, je vais de temps en temps au Théâtre Montansier (13 rue des Réservoirs), où ils présentent aussi régulièrement des spectacles pour enfants. Je regarde aussi toujours le programme de Château de Versailles Spectacles : j’avais adoré le concert de M au bassin de Neptune en 2010, j’aimerais tellement qu’il y ait d’autres concerts de ce type ! Enfin, je suis une fan des fêtes de nuit, j’y suis allée plusieurs fois, par tous les temps, c’est magique.

Costumes & Châteaux
Costumes & Châteaux

Avez-vous des adresses « beauté » ?

J’en ai une dont je veux parler : ma coiffeuse, Elisabeth Le Hé (15 rue Hoche). J’ai testé pas mal d’autres salons à Versailles avant de trouver celui-ci et depuis, je lui suis fidèle. Un salon indépendant, pas une franchise sans âme, avec une équipe sympa et pro. C’est Yolaine qui nous coiffe, ma petite fille et moi, et nous en sommes ravies.

Je veux aussi donner un coup de chapeau à Costumes et Châteaux (1 place Saint-Louis). Ce n’est pas une adresse « beauté » à proprement parler, puisqu’il s’agit d’un studio photo où l’on peut se faire tirer le portrait en costume Grand Siècle. Je l’ai fait fin 2015 avec toute l’équipe de l’agence, et nous avons passé un moment très joyeux. Clémentine Chaumereuil, qui a créé ce lieu atypique, a le sens de l’accueil et la garde-robe qu’elle propose est de grande qualité, jusqu’aux perruques et aux accessoires. Je prévois d’y retourner avec ma fille et ses copains pour une prochaine fête d’anniversaire, puisqu’il y a aussi des costumes pour les plus jeunes !

Aatchoum / 123 FamilleAatchoum / 123 Famille

Aatchoum / 123 Famille

 © Corinne Martin-Rozès
© Corinne Martin-Rozès

Si vous cherchez un cadeau, où allez-vous ?

Je vais tout près de mon agence, chez Mimi No Kami (13 rue d’Anjou) : Juliette Morin, qui a ouvert cette boutique craquante, est une fille du tonnerre. Pour les dix ans de ma société, elle nous a même fait des origamis sur mesure, un pour chaque membre de l’équipe. Je vais aussi de temps en temps faire un tour chez Black & Nacre (27 rue de Satory), j’aime bien leur sélection. Quant aux Sœurs Grene (28 rue du Maréchal Foch), là je confesse une addiction : pour la maison, pour les petits cadeaux, pour le dessin, j’adore ! J’y vais très souvent… J’offre aussi avec plaisir des bougies Arty Fragrance créées par Elisabeth de Feydeau, que j’achetais par correspondance mais que je vais désormais pouvoir trouver à la Cour des Senteurs, chez Maison Fabre (8 rue de la Chancellerie).
Pour les enfants, deux adresses typiquement versaillaises à retenir. 1,2,3 Famille (60 rue Royale), une belle boutique spacieuse qui propose des jouets, des déguisements, des jeux de société et Aaatchoum (5 rue des deux portes), une vraie caverne d’Ali Baba avec une commerçante de très bon conseil…

Mimi No Kami  © Corinne Martin-Rozès

Mimi No Kami © Corinne Martin-Rozès

 © Corinne Martin-Rozès
© Corinne Martin-Rozès

Quels sont vos restaurants préférés ?

Avec mon équipe, notre QG est Le 17.37 (Carré à l’Avoine, 5 rue du Marché Neuf) : une table traditionnelle comme je les aime, avec un très bon foie gras, de l’entrecôte… Mais nous lui faisons parfois une infidélité en déjeunant à La Salamandre (Carré à l’Avoine, 2 rue de l’Occident), un petit nouveau qui a ouvert il y a peu. Pour l’anniversaire des dix ans de l’agence, nous avons dîné Chez StefS (12 rue du Vieux Versailles), à la grande table du fond, c’était parfait : très joli cadre, excellente cuisine (ah, la mousse au chocolat Valrhona !) et restaurateurs aux petits soins.

Chez StefS / La Salamandre  © Corinne Martin-RozèsChez StefS / La Salamandre  © Corinne Martin-Rozès

Chez StefS / La Salamandre © Corinne Martin-Rozès

 Musée Lambinet © Corinne Martin-Rozès
Musée Lambinet © Corinne Martin-Rozès

Où aimez-vous vous promener ?

Il y a peu, j’ai visité le Musée Lambinet (54 boulevard de la Reine) : c’est vraiment dommage qu’il ne soit pas plus connu, car il vaut vraiment le déplacement, avec notamment ses reconstitutions d’intérieurs de l’ancien régime… Comme il est assez confidentiel encore, on y est en outre très tranquille ! Sinon, plus près de chez moi, j’apprécie aussi beaucoup le Musée de la Toile de Jouy (54 Rue Charles de Gaulle à Jouy-en-Josas). Enfin, et là je ne vais pas être très originale : j’adore le parc du château de Versailles. Nous avons même fait de la barque récemment sur le Grand Canal, un grand moment ! La pause à la Flottille est passage obligé, pour un café, une boisson fraîche ou une gaufre… Je suis tellement amoureuse des lieux que j’ai décidé, via ma société, de contribuer à sa préservation en parrainant un banc au théâtre d’eau, et même un tilleul. Quand on aime…

La terrasse de la Flottille et les barques du Grand Canal  © Corinne Martin-RozèsLa terrasse de la Flottille et les barques du Grand Canal  © Corinne Martin-Rozès

La terrasse de la Flottille et les barques du Grand Canal © Corinne Martin-Rozès

Découvrez la société de traduction de Marianne, Badiane Traductions (basée à Versailles). Vous pouvez aussi la suivre sur Facebook

Commenter cet article