Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Corinne Martin-Rozès

Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses de Karina

Il y a quatre ans, Karina Sonzogni-Jourdan s'installait au coeur du quartier Saint-Louis. Après avoir co-créé et présidé l’AMAP Versailles, elle vient de monter une deuxième association dédiée à son activité de sophrologue. Pour Versailles in my pocket, elle ouvre son carnet de bonnes adresses et dévoile ses coups de cœur.

Pourquoi avoir choisi Versailles ?

Mon premier contact prolongé avec Versailles date de mes études, puisque j’ai passé un an en prépa, à l’internat du Lycée Hoche. Car je ne suis pas de la région : née dans l’Oise, j’ai habité à Paris, Chartres et Orléans avant de revenir me fixer ici, au cœur du quartier Saint-Louis, en 2012. Un choix dicté à la fois par mon lieu de travail (Guyancourt) et par mon envie de m’installer dans cette ville qui me plait tant. On respire ici ! Il y a de l’espace, de la verdure, une certaine douceur de vivre. Très peu de temps après mon arrivée, j’ai cherché une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) : comme il n’en existait pas encore, avec deux autres personnes, nous l’avons créée. Aujourd’hui, l’AMAP Versailles compte une centaine de familles adhérentes et cent cinquante autres sont en liste d’attente ! J’ai passé la main au printemps, après avoir été présidente pendant trois ans, mais je reste impliquée dans l’association.

Vous avez à la rentrée dernière monté une autre association, Sophr'Oh. De quoi s’agit-il ?

Je travaille à temps partiel dans un grand groupe public, au sein duquel je m’occupe de l’accompagnement RH des collaborateurs. Après une formation de coaching à Paris VIII il y a quelques années, j’ai récemment encore enrichi ma palette de compétences par une formation de sophrologue. Aujourd’hui, je propose des prestations de sophrologie en individuel, mais aussi sous la forme de stages dans le cadre de l’association Sophr’Oh, au sein de deux maisons de quartier versaillaises : Saint-Louis et Clagny-Glatigny. La sophrologie permet notamment d’évacuer les tensions et émotions négatives, de développer de nouvelles capacités et de les ancrer dans le temps. Elle est un puissant allié pour gérer son stress, par exemple pour des étudiants en situation d’examen.

Si je vous demande vos petits bonheurs versaillais, qu’est-ce qui vous vient à l’esprit en premier ?

La balade du dimanche matin au marché Notre-Dame : rituelle ! Avec une assiette charcuterie-fromage et un petit verre de Chablis sur le chemin du retour, en terrasse du café Marion (3 rue Georges Clémenceau), qui a l’immense avantage d’être au soleil jusqu’à 14h par beau temps. Je trouve aussi magique le son des feux d’artifice des Grandes Eaux de Versailles, que j’entends à 23h les samedis soirs d’été, la fenêtre ouverte…

Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses de Karina

Où faites-vous vos « provisions de bouche » ?

Pour les légumes, je m’approvisionne bien sûr en priorité à l’AMAP Versailles, sous la forme d’un panier hebdomadaire, soit toutes les semaines 3 kg de légumes biologiques cultivés dans les Yvelines, avec en prime le sourire du producteur maraîcher. Ma baguette tradition, je la prends chez Aux Pains de la Ferme (9 rue Royale) : la seule du quartier qui soit encore bonne le lendemain ! Quand je suis côté Notre-Dame, je m’arrête volontiers acheter une tourtière de Gascogne chez Karine et Yvan Rousier (22 rue Hoche) : ce feuilleté très léger aux pommes me ravit. Cet été, j’ai découvert la glace artisanale au sésame noir chez San Luis (carré à la Viande, marché Notre-Dame) : une couleur anthracite étrange et un magnifique goût de sésame crémeux en bouche, c’est une expérience sensorielle que je recommande. Les jours de marché, j’achète mes épices à l’entrée du carré à la Marée, sur un stand coloré tenu par un passionné. Goûtez « le mélange du trappeur », cela vaut le coup ! Pour le fromage, je plébiscite la crémerie de Montreuil (29 rue de Montreuil) : le crémier aime ses produits et cela se sent ! Les amateurs de fromages forts en goût et les plus audacieux lui demandent les morceaux stockés à l’arrière du comptoir : oserez-vous tester le Vieux Lille, l’époisse ou les fromages de chèvre très secs ? Mais pas d’inquiétude, il y a aussi du choix pour les palais plus délicats, avec par exemple le délicieux fromage des alpages en croûte de fleurs. Quand je suis rue de Montreuil, j’en profite pour faire un saut chez Mister Tea (au n°28) où je me fournis en thé Oolong à la fleur d’oranger (à boire l’après-midi) et Lapsang Souchong (très fumé, pour bien démarrer la journée).

Quelles activités pratiquez-vous à Versailles ?

Tout d’abord, je fais pas mal de footing dans la forêt : départ depuis la maison forestière rue Edouard Charton (monter les 90 marches pour accéder au sentier qui décrit une boucle d’1,5 km, bien commode pour suivre son temps de course). Superbe vue sur les toits de Versailles, la cathédrale Saint-Louis et le château (photo ci-dessous). Je vois aussi souvent des lapins, parfois des chevreuils au détour du chemin… magique !

Dans un tout autre style, j’aime beaucoup les soirées ou stages Tango proposées par l’association ABRACE, animée par un jeune couple très sympa qui donne aussi des cours à des tarifs très raisonnables dans les quartiers de Chantiers et Notre-Dame.

Enfin, comme je recherche aussi des activités utiles, engagées ou citoyennes, je consulte volontiers l’agenda des COLIBRIS de Versailles. Il y a toujours un programme intéressant : par exemple un circuit découverte des sources de Versailles, des ateliers de communication non violente, des projections de film-débat, un répar’café, etc.

Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses de Karina

Avez-vous des librairies ou des bibliothèques favorites ?

J’ai découvert dans le quartier Saint-Louis une librairie spécialisée sur le thème du développement personnel et des spiritualités : Personnali’thé (29 rue du Vieux Versailles). Elisabeth Calas nous y accueille les bras ouverts et prodigue de précieux conseils, c’est un puits de science dans son domaine ! On peut y prendre une tasse de thé des « jardins de Gaïa » (bio et équitable) en feuilletant les livres ou bavardant. Elle organise aussi régulièrement des ateliers thématiques. Pas très loin, je fréquente aussi la librairie Antoine (16 rue du Général Leclerc) : Antoine, le propriétaire depuis un an, est passionné d’écriture et de lecture en général. Il conseille avec générosité tous ceux qui franchissent le seuil de sa boutique.

Côté beauté/bien-être, quelles sont vos adresses fétiches ?

Je suis une adepte de la coiffure à domicile avec Laura Zagnoli : c’est tellement pratique pour une coupe-brushing rapide, sans attente ! Je me lave moi-même les cheveux juste avant et hop, Laura peut opérer, le tour est joué. Comme j’apprécie beaucoup les produits orientaux de la Sultane de Saba, je fais de temps en temps des infidélités à mon quartier pour m'offrir un soin à l’institut de beauté Ô Boudoir Versaillais (Esplanade Grand Siècle). Dernière expérience : le nettoyage du dos au savon noir, enveloppement au rassoul et modelage au lait de beurre de karité, pour fondre de bonheur !

J'ai aussi découvert la semaine dernière une petite boutique discrète au 45 avenue de Saint-Cloud, La Maternante, qui propose des produits de puériculture de qualité, mais surtout un joli présentoir de cosmétiques 100% naturels de marque ZAO, dans des conditionnements en bambou, rechargeables et durables, à des prix super raisonnables ! D'ailleurs, si j'étais enceinte ou jeune maman, je fréquenterais les lieux assidûment, parce que Laurine accueille dans son arrière boutique de nombreux ateliers "bien-être" : massage shantala pour les bébés, massage ayurvédique femmes enceinte, aromathérapie familiale, chant pré et post-natal, yoga parent-enfant, café "parentalité positive"... et bientôt de la sophrologie ! Un espace chaleureux, à l'image de la maîtresse des lieux.

Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses de Karina

Si vous cherchez un cadeau, où allez-vous ?

Je vais volontiers chez Isabelle Danicourt (40 rue Royale) : la créatrice d’objets textiles est installée depuis un an dans une jolie boutique, où on trouve des accessoires de mode (bijoux, sacs, cabas, étoles, plaids..) et des objets de décoration pour la maison de belle facture. En plus, l’atelier de création d’Isabelle se trouve dans le quartier Saint-Louis : ou comment (se) faire plaisir en participant à l’économie locale ! Et quand j’ai envie de faire un cadeau « commerce équitable », je vais à la boutique Artisans du Monde (29 avenue de St-Cloud) qui a du choix en épicerie « exotique » et en artisanat (objets pour la maison, bijoux, tissages, etc). Elle est tenue essentiellement par des bénévoles.

Quels sont vos restaurants favoris ?

J’ai deux adresses fétiches rue des Deux Portes : la première, c’est l’Eléphant d’Argent (au n°6), pour les amateurs de saveurs thaï authentiques. Miam la soupe de poulet coco ou le curry vert de canard…. Par contre, il faut penser à réserver ! La seconde est le bar à vins L’Equilibre (au n°8) : un joli choix à l’ardoise, dans un décor de poutres anciennes et de barriques, souvent beaucoup de monde et des plateaux de bons produits (charcuterie et fromage) pour accompagner les verres. Sinon, j’aime bien de temps en temps aller « bruncher » chez Esprit d’Atelier (5 rue du Vieux Versailles) pour son ambiance décontractée, comme dans une maison de campagne. Je viens enfin tout juste de découvrir un tout nouveau resto-bar à cocktail baptisé M&Greg (31 rue Royale) qui mérite vraiment le détour ! La façade n'est pas encore terminée, mais le décor intérieur est réussi et la cuisine fameuse. Entrée-plat-dessert pour 29 euros avec des assiettes originales et raffinées.

En sortant du Cyrano, j’aime aller boire un cocktail à la Pirogue (24 rue Baillet-Reviron). Ouvert jusqu’à 2h, ambiance sans façons, lumière tamisée, décor en bois tapissé de motifs hétéroclites, jeux de société à disposition, et un choix de cocktails hallucinant : demandez conseil au barman !

Enfin, quand je suis dans le coin, je prends volontiers un jus frais pressé de saison chez Pur, etc (2 rue Georges Clémenceau) : j’ai notamment un petit faible pour le mix « pomme-céleri-betterave-citron vert-gingembre » et sa jolie couleur.

Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses de Karina

Quelles sont vos balades versaillaises préférées ?

Tout près de chez moi se trouve le Parc Balbi (entrée par le 12 rue du Maréchal Joffre), un petit jardin anglais charmant un peu caché avec ses allées étroites, ses recoins et son plan d’eau à canards. Sinon, j’ai été bluffée par le Musée des Carrosses (avenue Rockefeller) qui en met plein la vue : le lieu est splendide (les anciennes écuries royales) et les pièces présentées magnifiquement rénovées. Récemment, j’ai poussé pour la première fois la porte de la Salle du Jeu de Paume (rue du Jeu de Paume - photo ci-dessous) : un lieu qui inspire le respect. Bonus : ces ceux derniers endroits ont l’avantage d’être gratuits l’après-midi. Enfin, juste à côté de Versailles, j’adore l’Arboretum de Chèvreloup (30 route de Versailles à Rocquencourt) : 205 hectares dédiés à la botanique depuis le 18ème siècle, la plus riche collection d’arbres d’Europe occidentale ! Incontournable pour les amoureux de la nature.

 

 

Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses de Karina

Retrouvez Karina Sonzogni-Jourdan sur son site internet www.sophrologie-78.com

Commenter cet article

Adolphe 30/01/2017 18:33

Une palette magnifique !