Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Corinne Martin-Rozès

Carmen, cuisine d’inspiration et de passion

Le 11 rue Saint-Honoré est décidément une adresse à retenir pour les gourmets versaillais. En lieu et place de La Table du 11 (récemment réimplantée dans la Cour des Senteurs), vient en effet d’ouvrir un nouveau restaurant dont le chef, Patrick Eyroi, vous propose un voyage gustatif au gré de son inspiration. Une promenade qui vaut le détour, à découvrir en cette rentrée 2017.

« La cuisine doit être un espace de liberté » : tel est le credo de Patrick Eyroi, créateur et chef du tout nouveau restaurant Carmen, dans le quartier Saint-Louis à Versailles. Une philosophie qu’il applique dans sa carte, courte et évolutive, conçue en fonction de son inspiration, mais aussi de la saison et du marché. « J’aime voir le produit avant de l’acheter, c’est pourquoi je me fournis majoritairement au marché Notre-Dame. Pas besoin d’aller à Rungis quand on a de tels commerçants à proximité, à l’image du marchand de champignons du carré à la Marée ! » explique-t-il. Pas de concept, pas de cadre prédéfini : Patrick laisse parler sa créativité en fonction du panier qu’il a constitué, et pratique le 100% fait maison. Cuisine française, cuisine du monde, pourquoi choisir ? Tarte fine figues et tomates ou risotto aux asperges, bar et fenouil ou volaille fermière aux champignons d’été, Eton mess aux fruits rouges ou Profiterole façon Carmen : tel était le menu du déjeuner lorsque j’ai eu le plaisir de tester (incognito bien sûr) cette nouvelle table. Et je me suis régalée !

Carmen, cuisine d’inspiration et de passion

« J’ai toujours eu une passion pour le vivant, le végétal »
L’ouverture de ce restaurant constitue à elle-seule une belle aventure, car Patrick Eyroi n’a pas toujours été chef… Après une enfance passée entre la Bretagne et Boulogne-Billancourt, le jeune homme a commencé par devenir ingénieur agricole avant de mener une carrière dans l’industrie agroalimentaire. La cinquantaine venue, tout bien considéré, il a décidé de faire, enfin, ce qui lui plaisait vraiment : la cuisine. Ceci dit, rien n’arrive par hasard. Enfant, Patrick adorait cultiver le potager familial (« ah la saveur incomparable d’un haricot vert tout juste cueilli ! »), il aimait aussi se faire tout petit aux côtés de sa grand-mère et de sa mère, derrière les fourneaux, pour les regarder cuisiner. « J’ai toujours eu une passion pour le vivant, le végétal en particulier. Et même durant mes années dans l’agroalimentaire, j’essayais de voir plus loin que le rendement et le prix. Fermentation, levain, cuisson lente, repos des aliments… il faut laisser le temps au temps ! » ajoute-t-il. Adolescent, il donnait parfois un coup de main dans le restaurant que les parents de son meilleur ami tenaient à Ville d’Avray. De cette expérience, il gardait un souvenir ému : l’atmosphère lui avait plu, et l’envie d’avoir un jour son propre établissement ne l’avait ensuite jamais vraiment quitté. Alors en 2016, il a franchi le pas : délaissant ses fonctions marketing au sein d’un groupe agroalimentaire, il s’est inscrit à l’école Lenôtre à Plaisir pour préparer un Master, sans oublier de passer le CAP Pâtisserie en candidat libre. A peine diplômé, il se met en quête d’un local et reprend au printemps 2017 celui de La Table du 11, qui vient de déménager à la Cour des Senteurs. Mi-juillet, Carmen Restaurant et salon ouvrait ses portes, avec Patrick en cuisine et Victorien Guicheteau en salle.

Carmen, cuisine d’inspiration et de passion

« J’ai envie que, pour les convives, l'horloge s’arrête le temps du repas » 
Carmen, drôle de nom pour un restaurant ? Pas tant que ça lorsque c’est Patrick Eyroi qui en parle. « Dès le démarrage de mon projet, j’avais en tête de proposer aux gens une parenthèse, un petit voyage en quelques plats. Dans Carmen, il y a pour moi un peu de la chaleur de l’Espagne, du soleil, de la joie, du partage, un air de vacances… J’ai envie que, pour les convives, le temps s’arrête le temps du repas » propose-t-il. Pari a priori gagné, si l’on en croit les premiers avis déposés sur  Tripadvisor… Son « ceviche » est même en passe de devenir un plat référence ! A noter, car c’est rare à Versailles : Carmen vous accueille aussi l’après-midi, entre 16h et 17h30, pour une pause gourmande, jus et pâtisseries maison, thé et café gourmands à la clé !

Carmen Restaurant & Salon | 11 rue Saint Honoré | 78000 Versailles
Téléphone 09 86 76 15 46
Du mardi au samedi : déjeuner 12h00–13h30 | Salon de thé 16h–17h30 | Dîner 19h00–21h00
Privatisation possible / Possibilité de plats sans gluten/lactose sur demande

Le midi : au choix 3 entrées, 2 plats, 3 desserts (formules à partir de 27€, boissons non comprises)
Le soir : au choix 3 entrées, 3 produits de la mer, 3 viandes, 3 desserts (formules à 44 ou 54€, boissons non comprises)

Suivez la page Facebook de Carmen, un air de vacances

Photos © Corinne Martin-Rozès

Commenter cet article