Google+
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Corinne Martin-Rozès

Un goûter chez Madame Georges

Attention, nouvelle adresse à découvrir : depuis décembre, Madame Georges régale les Versaillais de ses biscuits faits maison dans une ambiance rétro et délicieusement surannée. Ici, on prend le temps de se poser et de partager un moment de douceur. Une halte gourmande à deux pas de la place du Marché, dans le joli passage des Deux Portes.

Un goûter chez Madame Georges
© Corinne Martin-Rozès


Papier peint au doux motif végétal, carrelage ancien, collection de faïences, comptoir en bois sombre et fauteuils en velours vert profond : tout invite à la déconnexion quand on pousse la porte du salon de thé « Les Biscuits de Madame Georges » au 7 rue des Deux Portes. Ambiance rétro plus que vintage, et ce sentiment d’avoir fait un bond dans le temps, à l’époque où l’on savait encore se poser, sans son portable, sans ces sollicitations permanentes qui, mine de rien, nous polluent le quotidien ! Cela tombe bien, c’est justement l’expérience veut proposer  Angélique Georges des Aulnois à ses clients : une pause savoureuse, avec un grand P. « Dans ma précédente vie professionnelle, j’ai eu la chance de beaucoup voyager, et je me suis rendue compte à quel point, en France, nous avions un atout majeur : la gastronomie, et tout particulièrement la pâtisserie, une activité que j’affectionne depuis toujours. Et comme parallèlement j’adore chiner, j’ai décidé d’allier mes deux passions et d’ouvrir ce salon de thé en jouant la carte du rétro » explique la jeune entrepreneuse de 31 ans.

Un goûter chez Madame Georges

Se réinventer et aller vers ce que l’on aime vraiment
S’installer à Versailles était une évidence pour Angélique, qui est née dans la cité royale et y a passé toute son enfance, dans la pharmacie que tenaient ses parents au 5 rue de la Paroisse. Si aujourd’hui elle habite le quartier Saint-Louis, elle n’a pas hésité une minute lorsqu’elle a découvert ce local côté Notre-Dame, idéalement situé à quelques mètres du marché. Rien ne la destinait pourtant à ouvrir un salon de thé, puisque cette ingénieure en géologie de formation a travaillé pendant sept ans dans l’exploration pétrolière avant de se décider à changer de cap. « J’aimais beaucoup mon métier, mais je suis convaincue qu’il faut savoir bouger dans la vie, se réinventer pour ne pas s’ennuyer et surtout, aller vers ce que l’on aime vraiment. Du coup, avec la naissance de mon deuxième enfant, j’ai décidé de me réorienter » ajoute-t-elle. Elle passe alors son CAP Pâtisserie en candidat libre, cherche une boutique, monte son projet et ouvre le salon en décembre dernier. Depuis, elle s’est adjoint les services d’une pâtissière, ce qui lui permet de se consacrer pleinement au lancement de sa petite entreprise.

Un goûter chez Madame Georges
© Corinne Martin-Rozès

Des pâtisseries déjà cultes, ou presque !
Sur la carte de Madame Georges, il y a donc d’abord des pâtisseries, à l’image du Forêt-Noire à la cerise Amarena qu’elle propose désormais tous les samedis, ou encore le déjà presque traditionnel carrot-cake du mercredi. Chaque jour, un bundt cake, gâteau de forme ronde et circulaire inspiré du gugelhupf autrichien, est proposé dans une version différente, comme celui au citron-pavot le jour de ma première visite (voir photo en haut de l'article). Le samedi, Angélique ajoute à sa carte des layer-cakes, ces fameux gâteaux à étages venus des Etats-Unis. La carte compte tout de même des figures imposées à retrouver tous les jours ou presque, selon les saisons : en ce moment, ce sont des financiers au chocolat, des spritz en forme de W, des sablés façon shortbreads chocolat/vanille/pistache et des cookies (à partir de 1,20€  et jusqu’à 5,50€ la part de Forêt-Noire). Des gâteaux qui commencent à avoir leurs fans, et que vous pouvez aussi commander et déguster chez vous.

© Corinne Martin-Rozès

Si vous venez pour déjeuner, vous aurez le choix entre une tarte salée (6€) ou un toast ou une bruschetta (8€) type avocat-saumon ou tomate-mozza-basilic, avec ou non supplément salade verte (1€), dont tous les ingrédients viennent de chez Capocci, au marché Notre-Dame. Côté boisson, Angélique a choisi les thés de la maison alsacienne Les jardins de Gaïa, dont elle a sélectionné 25 variétés, toutes 100% bio et équitables (thés verts, noirs, blancs, rouges, Rooïbos, tisanes, tous à 3,80€). Mais on peut aussi opter pour un chocolat chaud (4,50€) ou chocolat viennois (4,80€), un café, capuccino ou café viennois (à partir de 2,50€), des jus de fruits ou encore une orange pressée. Alors, à quand votre pause gourmande chez Madame Georges ?

Un goûter chez Madame Georges

Les Biscuits de Madame Georges
7 rue des Deux Portes, 78000 Versailles
Ouvert du mardi au samedi, de 12h à 19h

Sur Facebook
Sur instagram

Sur internet, en anglais s’il vous plait https://lesbiscuitsdemadamegeorges.wordpress.com/

Textes et photos © Corinne Martin-Rozès

Commenter cet article

Hermance 29/06/2018 16:38

Adieu les cakes secs de tante Agathe, voila un salon de thé qui m'a réconcilié avec ce type de gâteau. Goutez aussi les meringues, si aériennes et parfumées... et le service souriant ne gâche rien à l'affaire!!!

L'Aparté 16/05/2018 14:18

Je découvre votre blog très intéressant et, je raffole des salons de thé. Merci beaucoup !
Belle journée

Corinne MRz, alias Marquise DuParc ;-) 17/05/2018 07:49

Merci !

Clo 12/04/2018 11:04

Oh génial ! ça donne envie de connaître...Merci