Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Corinne MRz, alias Marquise DuParc ;-)

Chez Stefs : une savoureuse escale rue du Vieux Versailles

Les Versaillais qui ont suivi l’aventure depuis novembre l’attendaient avec impatience, ça y est : le salon de thé/bar à vins Chez StefS a enfin ouvert ses portes, rue du Vieux Versailles. Aux fourneaux et en salle, Stéphanie Montjovet et Stéphane Marion ont à cœur de vous faire passer un délicieux moment, quelle que soit votre envie du moment.

Le décor a gardé quelque chose de l’Armoire de Camille, qui occupait ce lieu jusqu’à l’an dernier : tommettes au sol, esprit gustavien, ambiance chaleureuse. A gauche en entrant, un salon et son grand canapé vous tendent les bras et invitent à faire une pause, entre amis, hors du temps. Au fond de la salle, un espace en retrait avec une grande table d’hôte peut accueillir des groupes et des réunions professionnelles. Le comptoir est une promesse à lui seul : gâteaux sous cloche, fromages et charcuteries vous font de l’œil. Si l’on ajoute que tout est aussi bon à déguster que joli à regarder, il ne vous reste plus qu’à venir par vous-même vous faire une idée.

Un parcours garant d’une certaine exigence

Il faut dire que ce couple de gourmets a quelques antécédents, et pas des moindres… Né à Versailles, Stéphane a commencé par fréquenter l’école hôtelière avant d’être embauché par Gérard Vié à l’Hôtel de Grammont, puis au Trianon Palace. Le jeune chef s’est ensuite illustré auprès de Patrick Pignol, au Country Club et enfin chez Hélène Darroze. C’est en travaillant avec cette dernière qu’il rencontre Stéphanie, devenue responsable commerciale du restaurant après des études à Sciences Po et de nombreux stages chez les plus grands, comme Alain Ducasse. Depuis quelques mois, le couple peaufinait son projet d’ouvrir, à Versailles, un lieu comme il n’en existait pas encore dans la cité royale : à la fois salon de thé, restaurant, bar à vins et épicerie fine, un endroit élégant et chaleureux où il fait bon venir se poser à toute heure de la journée.

Une carte qui comporte déjà des classiques

La formule de Chez StefS, ses créateurs l’ont voulue simplissime, avec deux priorités : la qualité et le plaisir gustatif. Ici, la carte est volontairement très courte. Il y a d’abord l’assortiment permanent, les futurs « classiques » du lieu : pâtisseries maison (brookie, pain d’épice à la confiture d’orange, fondant au chocolat au beurre salé…), charcuterie de chez Pierre Oteiza (entre autres), fromages soigneusement sélectionnés... Il y a ensuite, chaque midi, une ardoise qui change en fonction de l’humeur du chef et du marché. Avec toujours la « cassolette du jour » (aujourd’hui c’était un filet de saumon rôti aux épices, hier un fondant de volaille jaune des Landes avec légumes niçois), le « croque du jour » (jambon, champignons et beaufort, ce midi, dans l’assiette de mon voisin) et « suggestion du jour », comme ce foie gras de canard maison au porto. Mais on peut aussi venir prendre tout simplement un café, un moccaccino caramel, un thé, un chocolat chaud recette maison (à base de Valrhona) ou un cocktail santé (jus de fruits et légumes frais agrémenté de yaourt et de miel). Qu’il soit l’heure de l’apéritif ou du thé, des tartines de confiture aux tartines du sud-ouest, les Stefs ont toujours une gourmandise à faire découvrir. Côté cave, ils proposent une sélection de vins au verre. Et pour les fins connaisseurs, si vous trouvez le nom du « vin mystère », la bouteille vous est offerte ! A noter, dès le 15 mai, le début d’un cycle de « soirées vignerons » : cinq plats, cinq vins, avec pour premier invité le Domaine Gayda (Aude).

Chez StefS – 12 rue du Vieux Versailles à Versailles.

Ouvert du mardi au vendredi de 12h00 à 14h30 et de 18h30 à 22h30
Le s
amedi de 18h30 à 22h30
Fermé dimanche et
lundi

Téléphone 01 30 24 80 75

http://www.chez-stefs.com

La page Facebook et mon précédent article sur le projet

Photos © Versailles in my pocketPhotos © Versailles in my pocket
Photos © Versailles in my pocketPhotos © Versailles in my pocket
Photos © Versailles in my pocketPhotos © Versailles in my pocket
Photos © Versailles in my pocketPhotos © Versailles in my pocketPhotos © Versailles in my pocket

Photos © Versailles in my pocket

Commenter cet article