Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Corinne M, alias Marquise DuParc ;-)

Affiche-Georges-Lacombe.jpg 
Retour aux sources pour le versaillais Georges Lacombe (1868-1916), peintre et sculpteur, membre du groupe des nabis. L’artiste fait en effet l’objet d’une grande rétrospective organisée du 13 novembre 2012 au 17 février 2013 par le musée Lambinet, à Versailles, sa ville natale, et le musée départemental Maurice Denis, à Saint-Germain-en-Laye. L’occasion de (re)découvrir une oeuvre qui a ouvert des perspectives esthétiques audacieuses.

 

Première exposition dédiée depuis quinze ans à Georges Lacombe, proche de Paul Sérusier qui l’introduisit en 1893 dans le groupe des nabis, cette rétrospective s’appuie sur les recherches poursuivies ces dernières années. Elle présente de nombreux dessins, caricatures et études de l’artiste au Musée Lambinet, les peintures et sculptures étant plutôt exposées au Musée Maurice Denis, même si quelques-unes sont visibles à Versailles. Au total, ce sont plus de 150 œuvres qui se voient ainsi réunies, certaines totalement inédites, grâce à de nombreux prêts en provenance de collections publiques et privées, françaises et étrangères.

 

p07 Champs de colza et de trèfle Collection particulière

Champs de colza et de trèfle, collection particulière 1899-1900 © YvesTribes

 

L’exposition se déploie en chapitres chronologiques : années de jeunesse, rencontre avec Gauguin en 1894, fascination pour le japonisme, évolution vers le classicisme, expérimentation du néo-impressionnisme avec Théo Van Rysselberghe. Elle fait également place à des présentations thématiques sur des aspects tels que le goût de Lacombe pour la caricature, son intérêt pour les sciences, ses liens avec le théâtre… La sélection visible au p07 portrait de Paul Ranson vers 1900 1901 © Coll privéMusée Lambient revient tout particulièrement sur la façon dont Lacombe couchait spontanément son inspiration sur le papier, sous la forme d'études dessinées, au hasard de ses voyages et de ses rencontres. Des documents inédits, manuscrits, poèmes, correspondances ou encore photographies, permettent de resituer dans leur contexte de nombreuses oeuvres et d’évoquer la richesse intellectuelle de l’entourage familial et des cercles amicaux de Lacombe. Autant que l’artiste, c’est l’homme et l’univers dans lequel il a évolué que cette exposition donne à découvrir.

 

A noter, pour les Versaillais curieux : Georges Lacombe est né au 42 (aujourd’hui 32) avenue de Villeneuve l’Etang. Sur le chemin qu’il prenait, enfant, pour se rendre à Saint-Jean d’Hulst, une rue porte aujourd’hui son nom.

 

Portrait de Paul Ranson vers 1900-1901 © collection privée

 

                                                                                

 

PLANCHE 1 PNG - Copie (2)-copie-1Musée Lambinet

54, boulevard de la Reine, 78000 Versailles - 01 39 50 30 32

www.versailles.fr/culture-et-patrimoine/institutions-et-evenements-culturels/musee-lambinet 

Ouvert du lundi au dimanche de 14h à 18h sauf le vendredi et les jours fériés (1er janvier)

Plein tarif : 4 €. Gratuité chaque dernier dimanche du mois.

Tarif réduit (groupe plus de 10 personnes, plus de 60 ans, famille nombreuse, jeune 18-25 ans, étudiant) : 2,50 €

Accès : - SNCF : Paris Saint-Lazare (Versailles-Rive droite à 5 minutes à pied) ;

- Paris Montparnasse (Versailles-Chantiers à 20 minutes à pied) ;

- RER : Paris ligne C (Versailles-Rive gauche à 15 minutes à pied).

 

Musée départemental Maurice Denis

2 bis, rue Maurice Denis 78102 Saint-Germain-en-Laye cedex - 01 39 73 77 87

www.museemauricedenis.yvelines.fr 

Ouvert du mardi au vendredi, de 10h à 17h30, les samedis, dimanches et jours fériés (sauf 1er janvier), de 10h à 18h30 ; jusqu’à 21h le 1er jeudi du mois.

Plein tarif : 4,50 €, tarif réduit : 2,50 €, gratuit pour les moins de 26 ans, gratuit pour tous chaque premier dimanche du mois.

Accès : - A 10 mn à pied de la station du RER A « Saint-Germain-en-Laye »

- Par la route : A 14 (La Défense), A 13 (Porte d'Auteuil), RN 13.

Commenter cet article