Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par versaillesinmypocket

Affiche HyperVersailles

  HyperVersailles n’est pas juste une exposition photo : bien plus que cela, c’est une balade onirique où nos repères traditionnels de temps et d’espace sont abolis. Une marquise du XVIIIème siècle y côtoie un émir, un crocodile s’y promène dans les jardins du château, la Galerie des Glaces a les pieds dans l’eau… Jean-François Rauzier, inventeur du concept ‘’d’hyperphoto’’, transcende chaque bâtiment et chaque paysage en créant des perspectives hallucinantes. Le spectateur est littéralement happé par ces images orchestrées et projetées à l’infini, impressionnants dédales où évoluent personnages historiques, figures symboliques et animaux. L’artiste met en scène au travers d’une trentaine d’œuvres des lieux patrimoniaux emblématiques de la cité royale, sous un angle spectaculaire et sublimé, où le rêve et le fantastique se mélangent à la réalité. Grands formats très impressionnants, ces compositions photographiques, conçues comme des spectacles,  donnent le vertige. Jean-François Rauzier décompose et recompose les perspectives, égare et intrigue, inquiète et ravit.

 

  ♦ Née de la rencontre de l’artiste avec François de Mazières, maire de Versailles, HyperVersailles a permis la création de plusieurs œuvres panoramiques inédites directement inspirées de la richesse du patrimoine architectural de la ville. Exposées aux côtés d’autres compositions majeures de l’artiste, d’Istanbul à Moscou en passant par le Vatican, le visiteur y retrouve toutes les influences et les thématiques qui sont chères au photographe : l’onirisme, la nature mais aussi l’architecture. Une promenade hébergée par les salons du musée Lambinet, un hôtel particulier du XVème siècle qui abrite le musée municipal de Versailles.

 Versailles-Cour-de-marbre.jpg

                         Cour de marbre, 2011, Tirage photographique, 180 x 300 cm, crédit photo Jean-François Rauzier

 

Entre nous – HyperVersailles mérite le déplacement. Attention : l’exposition attire du monde, particulièrement le week-end, et les salles sont assez petites. Venez en semaine si toutefois vous le pouvez. Un bémol qui ne doit pas être rédhibitoire tant les compositions de Jean-François Rauzier sont étonnantes. En prime, l’entrée vous donne accès aux collections permanentes, et vous pourrez même faire une pause douceur dans le salon de thé du musée.

 

Versailles Escalier de l'hôtel de ville              Escalier de l’Hôtel de Ville, 2011, Tirage photographique, 150 x 250 cm, crédit photo Jean-François Rauzier

  

 

 

PLANCHE 1 PNG - Copie (2)-copie-1HyperVersailles, jusqu’au 1er avril 2012 

Musée Lambinet, 54 boulevard de la Reine à Versailles

Ouvert du lundi au dimanche de 14h à 18h sauf le vendredi et les jours fériés
Plein tarif : 4 €. Tarif réduit (groupe plus de 10 personnes, plus de 60 ans, famille nombreuse, jeune 18-25 ans, étudiant) : 2,5 €. Gratuité chaque dernier dimanche du mois.

A l’occasion de l’exposition, la ville de Versailles a édité un ouvrage réunissant près de cinquante œuvres sur les grandes villes du monde photographiées par l’artiste, depuis Versailles jusqu’à Rome, Abu Dhabi ou New York. En vente sur place.

 

Le site de Jean-François Rauzier  http://www.rauzier-hyperphoto.com/

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article