Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Corinne MRz, alias Marquise DuParc ;-)

« Infini végétal »: les floralies picturales d’Anna Maria Tsakali au Musée Lambinet
« Infini végétal »: les floralies picturales d’Anna Maria Tsakali au Musée Lambinet
« Infini végétal »: les floralies picturales d’Anna Maria Tsakali au Musée Lambinet
« Infini végétal »: les floralies picturales d’Anna Maria Tsakali au Musée Lambinet
« Infini végétal »: les floralies picturales d’Anna Maria Tsakali au Musée Lambinet

Dans le cadre de l’année Le Nôtre, le Musée Lambinet de Versailles expose, du 14 septembre au 1er décembre 2013, les toiles de l’artiste grecque Anna Maria Tsakali dont l’œuvre fait, depuis la fin des années 1990, la part belle au végétal.

— L’exposition « Infini Végétal » invite à une balade à la fois florale, poétique et moderne, sous les moulures historiques du Musée Lambinet. Ce n’est pas un hasard si la Ville de Versailles a choisi l’artiste grecque Anna Maria Tsakali comme invitée d’automne en cette année Le Nôtre. « De Le Nôtre nous retenons la nécessité de dialogue entre la ville et le végétal. C’est ce qu’Anna Maria Tsakali exprime à la perfection dans sa peinture. D’une grande virtuosité, ses œuvres (…) font des plantes une métaphore de notre condition humaine, parfois asphyxiée, parfois pleine d’énergie » déclare François de Mazières, Maire de Versailles.

— Bouffée d’oxygène, valse de couleurs, promenade urbaine et champêtre : l’exposition « Infini Végétal » est tout cela à la fois. Les peintures et dessins d’Anna Maria Tsakali se déploient ainsi suivant un cheminement chronologique et thématique qui permet une plongée dans l’oeuvre de l’artiste. Plus de 50 oeuvres, souvent de très grand format (200cm x 180cm), sont présentées dans les salles du musée Lambinet. Le parcours illustre l’apparition grandissante des plantes dans l’oeuvre d’Anna Maria Tsakali, au démarrage plutôt tournée vers la description de l’univers urbain. La mer et la terre, puis les végétaux, s’imposent peu à peu dans son travail à la fin des années 1990. Au milieu des années 2000, l’artiste contraint la beauté des fleurs au sein d’éléments citadins : vitrines, pots, parterres de jardins publics fermés d’une grille... « Soudain, parmi les lignes austères des architectures, parmi tant d’éléments mécaniques ternes, brille la beauté des fleurs. C’est comme si leur beauté pouvait changer nos esprits, sauver le monde » explique Anna Maria Tsakali. Petit à petit, la plante devient métaphore de l’Homme contraint dans une vie étriquée, son existence entière se résumant à une poussée vers le haut somme toute relative. « Les plantes, comme les hommes, sont des êtres organiques, des vies qui grandissent sous certaines conditions. Je les observe et les analyse. J’utilise les plantes comme des métaphores. En parlant d’elles, je parle de la condition humaine » ajoute l’artiste. Lentement, chez elle, un travail d’abstraction s’opère, qui voit toute référence à un contexte disparaître. Les fonds se dissolvent, la plante prend de plus en plus d’espace, elle grimpe, se libère, envahit la toile de façon désordonnée et foisonnante.

Anna Maria Tsakali est née au Pirée en 1959. Elle a étudié la peinture à l’Ecole nationale des beaux arts de 1983 à 1987, où Leonardo Cremonini fut son professeur. Elle vit et travaille aujourd’hui entre Athènes et Paris.

Au-delà de l’exposition

L’exposition « Infini Végétal » s’accompagne de nombreuses actions de médiation culturelle : un cycle de conférences autour du thème du végétal (le dimanche), mais aussi de nombreux ateliers pour enfants.

Une rencontre avec l’artiste est enfin programmée le dimanche 1er décembre à 16h00. Juste avant la clôture de l’exposition, Anna Maria Tsakali viendra répondre aux questions du public, dans le cadre d’un échange spontané autour de sa technique, son idéal, son cheminement dans la peinture.

Musée Lambinet,54 boulevard de la Reine, 78000 Versailles
Informations 01 39 50 30 32

Retrouvez le musée sur sa page internet
Ouvert tous les jours, sauf le vendredi, de 14h00 à 18h00

Tarif plein : 4€ / Tarif réduit : 2,50€ (familles nombreuses, + de 60 ans, étudiants 18-25 ans, carte 1 an à Versailles, Amis du château de Versailles, groupes de + de 10 personnes)
Gratuit : – de 18 ans, enseignants, journalistes, conférenciers, demandeurs d’emploi, déficients moteurs, auditifs et visuels, Amis du musée Lambinet, carte ICOM et conservateurs, Amis du Louvre
Gratuité pour tous, le dernier dimanche du mois,
Le musée est accessible aux personnes à mobilité réduite

Commenter cet article