Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Corinne M, alias Marquise DuParc ;-)

Le roi des ombresLe nouveau roman d’Eve de Castro, Le Roi des Ombres, nous entraîne au cœur du XVIIème siècle, du Palais-Royal au chantier du château de Versailles, de l’intimité des étuves au cruel théâtre du pouvoir. Une passionnante mais éprouvante cavalcade dans un monde impitoyable.

 

Au commencement de l’espèce humaine, le châtiment divin a frappé ceux d’entre les mâles qui se révélaient couards, à leur deuxième naissance ils se sont transformés en femelles. La femme n’est donc pas seulement un mâle manqué, elle est un mâle puni. Pour l’éternité.’’ La triste condition féminine au XVIIème siècle peut se résumer en ces mots, prononcés par un Jésuite en chaire. Dans un coin de l’église Nine la Vienne, 13 ans à peine, entend le message mais jure de ne jamais s’y plier. La petite perruquière, trop ambitieuse pour son sexe et pour son temps, paiera très cher son indépendance d’esprit, mais connaîtra le grand amour avec Batiste le Jongleur, filou au grand cœur et apprenti fontainier.

 

Dans les coulisses du chantier, dans les antichambres des puissants, là où tout est brut, sans apprêt, Eve de Castro nous mène et nous malmène. Car elle n’est pas reluisante, la face cachée du Versailles de Louis XIV, ce panier de crabe grouillant où vingt mille personnes du plus haut au plus bas de l'échelle sociale s'agitent dans les ors et les gravats, l'inconfort et la puanteur, les complots et les coucheries, les passions et les trahisons, avec, pour tous, le rêve de grimper vers la lumière. L’histoire nous mène de Paris au chantier de Versailles lui-même, marais putride et malsain : « un immense marécage (…). Si l’on n’y prête pas attention, on s’enfonce d’un coup jusqu’aux mollets ». La corruption qu’il génère, du recrutement aux approvisionnements : « De l’attribution des marchés au dépôt des matériaux, c’est une cascade de petites et grandes filouteries ». Bras et sueur, pierre et bois, métaux, bétail, denrées, tout est trafic. Et la vie humaine n’a que fort peu de prix, dès lors qu’il s'agit des plus humbles. Ces pauvres que le roi ne veut pas voir car « la misère le chagrine autant que la laideur, et la maladie autant que le désordre parce qu’à ses yeux, la misère est une laideur, et la maladie un désordre. »

 

Ces humbles, Le Roi des Ombres leur rend justice en contant leur histoire. Les petits, les obscurs, celles et ceux qui creusent la terre, dressent les murs, soufflent la poudre sur les perruques, posent les fards, massent les pieds. Ceux et celles qui, dans la boue du futur Grand Canal ou dans la chambre du roi, regardent le siècle à genoux. Des hommes et des femmes qui n'existent pas aux yeux de ceux qu'ils servent, réduits à l’état de fonctions. Des ombres qui, si elles veulent se tailler une place près du Soleil, doivent être les plus talentueuses, les plus serviles, les plus féroces.

 

CASTRO ©C CabrolEve de Castro © C. Cabrol

 

Le Versailles de Louis XIV est un théâtre où la monarchie absolue se construit en se donnant en spectacle. Lorsque s’ouvre le roman, « on décroche les décors de la Fronde. Mais dans les coulisses, c’est la grande pièce du règne qui déjà se prépare. Le dessein secret du roi. Une mise à mort réglée comme un ballet, dont le château de Versailles sera à la fois le théâtre et l’outil ». Dans cette France encore instable, à l’aube d’un règne sans partage, le destin de Nine et de Batiste se noue étroitement à celui de Louis XIV et de son frère Philippe d'Orléans. Eve de Castro raconte à travers eux les années 1666-1674, qui ont instauré une autocratie sans précédent et jeté les fondements de la France moderne. Tous les ingrédients d’un grand roman baroque sont réunis : jalousie meurtrière, sacrifice, manipulation, vice, passion, trahison et jeux de pouvoir. Dans un style à la fois âpre, sensuel et violent, l’auteure nous entraîne dans une course effrénée dont on ressort meurtri mais heureux. 

 

A noter – Très bien documenté, Le Roi des Ombres fourmille d’indications précises sur les premiers temps du chantier, avec des références à des lieux précis à Versailles et alentours. Un vrai bonheur pour ceux qui habitent ou connaissent bien la cité royale et ses environs.

   

PLANCHE 1 PNG - Copie (2)-copie-1Le Roi des Ombres 

484 pages - Prix : 21,50 €
Robert Laffont - ISBN : 2-221-11228-8

 

 

 Eve de Castro est écrivain et scénariste. Elle a entre autres signé Les Bâtards du soleil (1987), Ayez pitié du cœur des hommes (Prix des libraires 1992), Nous serons comme des dieux (1996), Le Soir et le matin suivant (1998), Le Peseur d'âmes (2002) et, aux Éditions Robert Laffont, La Trahison de l'ange (2006).

Commenter cet article