Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Olivia Moore revient jouer les mères indignes à la Royale Factory
Olivia Moore revient jouer les mères indignes à la Royale Factory

Maman et belle-maman de cinq enfants, Olivia Moore sait de quoi elle parle quand elle dynamite, à sa façon, les codes de la famille traditionnelle dans son one-woman show ‘’Mère indigne’’. On sourit, on rit même carrément, parfois jaune, au tableau truculent qu’elle brosse de la famille d’aujourd’hui et de la condition de la femme dans notre société. Une humoriste à découvrir à la Royale Factory, à Versailles, où elle revient jouer, les 25 et 26 septembre prochain.

— Olivia Moore a essayé d’être une maman parfaite, comme elle le raconte avec truculence dans son one-woman show pertinemment intitulé ‘’Mère indigne’’. Hélas pour elle (mais pour le plus grand bonheur de son public), ça n’a pas marché et l’évocation de ses efforts en la matière se révèle hilarante. Converser avec des peluches, se faire obéir sans crier, rester zen en toutes circonstances : autant de préceptes qui, avec elle, n’ont pas passé l’épreuve de la pratique. « Un parent indigne est un parent qui a revu ses exigences éducatives à la baisse… » explique-t-elle sur scène. Entre le panier de linge sale qui déborde, les petits qui se roulent par terre à Carrefour, les ados moulés dans le canapé et le mari qui plane (ou l'inverse), sans oublier le boulot, on a tous quelque chose en nous d’Olivia Moore ! Une vraie Desperate Housewife, qui gère tout : sa famille recomposée, son job, et l'ex de son mari. Caustique, égoïste et décomplexée, elle ignore royalement la langue de bois : politiquement incorrecte et fière de l’être, elle endosse le rôle du trublion avec aplomb et panache.

Olivia Moore revient jouer les mères indignes à la Royale Factory

— L’humoriste a roulé sa bosse près de quinze ans en entreprise, dans les RH et le marketing, avant de se décider à monter sur les planches. Mère et belle-mère de cinq enfants, Olivia connaît sur le bout des doigts la partition de la femme active et moderne, devenue à 30 ans mère de famille nombreuse et recomposée ! Un mélange détonnant qui lui permet d’aborder tous les sujets de la vie familiale d’aujourd’hui : le couple, le travail, le divorce, la famille ‘’moderne’’, etc. « Mère indigne, je le suis devenue en réalisant que je ne ferai jamais tout bien » confesse-t-elle. Loin des clichés sur les parents débordés, Olivia assume donc d’être une mère déplorable, une force tranquille au service de son propre bien être. Sous des allures de bourgeoise bien sous tous rapports, c’est une extra-terrestre au pays des parents parfaits…Son spectacle ? Selon ses propres mots, « un cours de self défense à l’usage de tous ceux qui fréquentent de près ou de loin une famille : les jeunes y reconnaissent leurs parents et sont (enfin) initiés à leurs pensées secrètes, les parents s’y retrouvent et se consolent en constatant qu’il existe finalement des spécimens bien pire qu’eux ».

— Un one-woman show frais, déculpabilisant, plein de bon sens et de fantaisie, qui a déjà fait les beaux soirs de la Comédie des Boulevards à Paris et du Festival Off d’Avignon. Après s’être donnée en spectacle à Montréal, à Montreux et dans de nombreuses salles françaises, elle revient jouer à la Royale Factory (où elle s'était déjà produite au printemps et à l'automne 2013), les 25 et 26 septembre 2015. Un conseil : courez-y !

Le site d’Olivia www.oliviamoore.fr

Pour réserver vos places en ligne c'est par ici : Royale Factory

Sur mon autre blog, Les Nouveaux Audacieux, découvrez le récit de la reconversion d'Olivia !

(Réédition, avec mise à jour, d'un article paru à l'automne 2013)

Commenter cet article