Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Corinne M, alias Marquise DuParc ;-)

PorteCe gîte urbain à deux pas de l’Orangerie, Pascal Le Mée l’a rêvé, conçu et aménagé lui-même, avec une volonté et une envie communicatives. Six mois après le début des travaux, le petit appartement est enfin prêt à accueillir ses premiers locataires : visite guidée et retour sur cette belle aventure.

 

Rue de l’Orangerie, au premier étage du n°13, Pascal Le Mée nous ouvre les portes de son premier gîte urbain : un appartement de 27 m², entièrement réhabilité par ses soins et doté de toutes les commodités modernes. Petite salle de douche, kitchenette avec lave-vaisselle, four micro-ondes et machine à espresso, grande pièce à vivre avec lit de 160, petit bureau, canapé, box, internet et télévision. Le tout sous un plafond de poutres peintes en blanc, avec au mur des photos de Pierrick Daul célébrant Versailles dans toute sa singularité. « Un lieu que j’ai voulu à la fois accueillant et  très fonctionnel, afin que mes hôtes s’y sentent comme chez eux » indique le maître des lieux, qui propose également un petit déjeuner bio inclus dans le prix de la location (115€ la nuit, tout compris).

 

De l’enseignement au tourismePascal

Rien ne destinait a priori Pascal Le Mée à ouvrir ce gîte. Après des études de lettres modernes, il devient professeur des écoles et enseigne pendant dix ans dans une école primaire en ZEP, à Nanterre. « Toute mon énergie et mon enthousiasme pour ce métier se sont heurtés à une dure réalité, bien loin de l’image que j’en avais » raconte-t-il. Epuisé et découragé, plutôt que de s’enfoncer dans la déprime, il décide de rebondir et de tenter une reconversion. Avec son épouse, il étudie des projets en province, puis se souvient un beau jour du bonheur qu’il avait eu, il y a quelques années, à séjourner dans un gîte urbain au centre ville de Nantes. « Nous venions de nous installer à Porchefontaine et la famille se sentait bien ici. Je me suis alors dit qu’il était inutile de chercher loin ce que l’on pouvait trouver tout près, et je me suis mis en quête d’un appartement à rénover à proximité du château » se souvient-il.

 

KitchenetteUne année 2012 bien remplie

Ce petit nid, il le découvre peu après dans le quartier Saint-Louis, à côté de la Pièce d’Eau des Suisses et à quelques minutes du Palais des Congrès : un emplacement idéal. Passage chez le notaire en janvier 2012, préparation des travaux et démarrage du chantier en juin. Pour partager l’expérience de sa reconversion, Pascal la raconte dans un blog baptisé ‘’De la ZEP aux étoiles’’. Parallèlement, il s’inscrit à une formation dispensée par ‘’Accueillir Magazine’’ à destination des créateurs de gîtes et chambres d’hôtes. « Des gens formidables, qui Salle de douchem’ont conforté dans mes convictions et m’ont donné des clés très utiles » commente-t-il. Peinture, plomberie, électricité, décoration : il se retrousse les manches et se lance, sans complexe. « Comme l’a fort justement dit la formatrice lors de mon stage, le luxe dans un hébergement touristique n’est pas d’avoir des choses de valeur plein la pièce, mais d’avoir sous la main tout ce dont on a vraiment besoin. Ce fut ma ligne directrice tout le long du chantier » indique-t-il.

 

Chambre  Coin salon

Une véritable envie d’accueillir

Son ambition : faire connaître Versailles à ses hôtes, au-delà du seul château. « Il est tellement dommage de venir ici sans se balader dans les rues, de Saint-Louis à Notre-Dame ! Pour donner envie aux visiteurs de se promener, j’ai constitué une petite Bouquinsbibliothèque de livres sur la ville qui sont à leur disposition dans la chambre. Je leur propose aussi des adresses pour sortir dans Versailles, notamment au restaurant. Et je me tiens à leur disposition s’ils le souhaitent, pour les aider à tirer le meilleur parti de leur passage dans la cité royale » ajoute ce passionné, qui espère beaucoup de l’ouverture prochaine de la Cour des Senteurs, à quelques rues de là. Promotion, référencement, l’heure est désormais à la communication pour faire connaître le gîte qui accueillera d’ici peu ses premiers occupants. Avec à terme, pour Pascal, le rêve d’ouvrir un deuxième hébergement et de pouvoir vivre pleinement de ce nouveau métier.

 

 

 

PLANCHE 1 PNG - Copie (2)-copie-1Le site internet du gîte : http://www.unenuitaversailles.fr/

Sa page Facebook : https://www.facebook.com/UneNuitAVersailles

Le blog où Pascal raconte sa reconversion : http://delazepauxetoiles.blogspot.fr/

Commenter cet article