Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Corinne MRz, alias Marquise DuParc ;-)

Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth

Après avoir passé sa prime jeunesse dans le 8ème arrondissement de Paris, l’historienne Elisabeth de Feydeau s’est fixée à Versailles il y a une vingtaine d’années, d’abord à Chantiers puis dans le quartier de Montreuil. Spécialiste de l’histoire des parfums, elle est l’auteur de nombreux ouvrages sur ce sujet et sur Versailles et collabore avec les plus grandes maisons françaises. Pour faire revivre les notes parfumées héritées de l’ancienne cour de Versailles, elle propose via sa société Arty Fragrance d’extraordinaires bougies aux noms puissamment évocateurs, à l’image du Délice des Libertins ou de la Fleur du Roy. Comme un poisson dans l’eau dans sa ville, Elisabeth nous livre ici ses adresses préférées et ses petits bonheurs versaillais.

Qu’est-ce qui vous a poussée à quitter Paris pour Versailles ?

J’ai tout simplement épousé un Versaillais ! A l’époque, je travaillais pour Chanel et nous vivions dans le 17ème arrondissement. En arrivant à Versailles, j’ai quitté mon job et repris mes études d’histoire. En 2000, quelque temps après la soutenance de ma thèse, que j’avais consacrée à l’histoire de la parfumerie, le Château de Versailles m’a proposé d’écrire la biographie du parfumeur de Marie-Antoinette, Jean-Louis Fargeon, personnage haut en couleurs. Cette aventure marque le début de mon histoire d’amour avec Versailles, car elle m’a amenée à explorer le château de fond en comble, en compagnie de sa conservatrice Béatrix Saule, et je ne pouvais imaginer plus merveilleux guide ! Quelques années plus tard, c’est Alain Baraton qui m’a entraînée dans le Domaine de Marie-Antoinette à Trianon, alors que j’écrivais « L’herbier de Marie-Antoinette » (Flammarion, 2012). J’ai puisé dans ces lieux une inspiration extraordinaire… toutes ces odeurs de bois, de cire, toutes ces fleurs, cette atmosphère magique, j’ai été, et je suis encore, subjuguée. Depuis 2004, nous sommes passés de Chantiers à Montreuil, un quartier que j’aime beaucoup : j’y fais quasiment toutes mes courses, à pied ou à vélo, car je mets un point d’honneur à soutenir le commerce de proximité.

A ce propos, quelles sont vos meilleures adresses rue de Montreuil ?

J’ai un compte ouvert à la librairie-papeterie Le Livre Bleu (au n°18) : ils ont une excellente sélection de livres et sont capables de vous en parler, tout simplement parce qu’ils les ont lus…cela paraît idiot de dire cela, mais c’est devenu rare ! Enfin, ils vous commandent facilement ce qu’ils n’ont pas en magasin, y compris les livres scolaires, et proposent des fournitures. Toute la famille est cliente ! Côté gourmandises, nous sommes des fidèles de la Maison Richard (au n°53) : je craque pour leur macaron framboise-pistache et mon mari pour leur religieuse au chocolat (la meilleure de Versailles selon lui). Madame Richard est adorable, ce qui ne gâte rien, et j’ai pour habitude de lui commander les pièces montées pour les occasions spéciales. Pour mes plateaux de fromages, direction La Crèmerie de Montreuil (au n°29) : même si Claude et Jeannette ne sont plus aux commandes, leurs successeurs ont su relever le flambeau avec brio et je suis sensible à leur sélection de fromages de saison. Enfin, je passe souvent à La Main dans le Chapeau (au n°49), une boutique solidaire où tout l’assortiment (plats cuisinés, terrines, confitures…) est fabriqué par des personnes handicapées. Non seulement, leur engagement me touche, mais en plus, j’y trouve des tas de choses. Et la boutique accueille régulièrement des ateliers ‘’Let’s cook in English’’que ma benjamine adore. J’ajoute que toutes les boulangeries de la rue font du bon pain, et que les deux traiteurs (grec et italien) ont une offre de qualité. Pourquoi chercher plus loin ?

Vous ne faites jamais d’infidélité au quartier ?

Si (rires). Quand je passe du côté de Saint-Louis, j’aime prendre une baguette Aux Pains de la Ferme (9 rue Royale) et si je suis vers Notre-Dame chez Guinon (60 rue de la Paroisse), chez qui je me régale aussi du macaron à l’ancienne. Pour rester dans le registre sucré, je fais volontiers le détour par San Luis (5 rue André Chénier), tant leurs crèmes glacées et sorbets sont divins. Si je cherche une bonne bouteille, je vais prendre conseil auprès de mon caviste préféré, Lieu-dit (19 avenue de Saint-Cloud). Comme je cuisine beaucoup de plats exotiques, j’achète ma pâte de curry vert, ma citronnelle fraîche ou encore mon riz basmati au jasmin chez Aux milles et unes épices (Carré aux herbes), dans les Halles Notre-Dame. Grande amatrice de thé, je me fournis à La Route du Thé (26 rue de Satory) : tenue par un couple passionné, cette boutique est déjà un voyage à elle seule, avec ses meubles orientaux et son ambiance exotique. On y trouve de merveilleuses variétés, ainsi que de ravissants services à thé japonais. Enfin, pour offrir des fleurs, je passe Au Nom de la Rose (21 rue de la Paroisse) ou bien je m’en remets au goût très sûr de L’Alchimiste (27 rue Rieussec ou 96 avenue du Général Leclerc à Viroflay), à qui je commande par téléphone et qui livre sur Versailles.

Faites-vous aussi votre shopping personnel à Versailles ?

Absolument, en grande partie ! Je manque un peu de temps pour flâner, mais j’en trouve toujours un peu pour passer chez Crist’Al 24 (24 rue Baillet Reviron), un dépôt-vente tenu par une de mes amies, qui distribue d’ailleurs aussi ma collection de bougies. Au-delà des articles de grande marque d’occasion, on y trouve aussi des modèles neufs très tendance (sacs, bijoux, écharpes). Pour le plaisir des yeux, j’adore aller regarder les bijoux anciens et les pierres dans les vitrines d’Etna (27 passage de la Geôle) et de Tourmaline (dans la galerie qui prend au 10, rue Rameau). Côté Saint-Louis, j’apprécie la sélection de vêtements proposée par La Boutique (7 rue de Satory) : j’y trouve régulièrement des pièces qui ont du style à des prix imbattables.

Où sortez-vous à Versailles ?

J’aime bien aller au cinéma Le Cyrano (rue Rameau), autant pour y voir des films que parce que cela me rappelle des souvenirs, une véritable madeleine de Proust : quand j’étais enfant, nous y allions une fois par an voir ‘’le’’ Walt Disney. Si j’ai envie de prendre un verre dans un cadre somptueux, j’opte pour la terrasse du Garden Bar Lounge au Trianon Palace (1 boulevard de la Reine), quand le temps le permet. Lorsque nous étions jeunes mariés, c’était le seul luxe que nous nous permettions ! Pour dîner, toujours en terrasse, j’aime bien les restaurants Little Italy (passage de la Geôle) et Via Veneto (20 rue de Satory). Et pour un repas en famille, je viens de découvrir un endroit extra à la sortie de Versailles : La Scuderia (35 boulevard de Jardy à Marnes-la-Coquette). On y mange à la bonne franquette d’immenses pizzas à se partager et d’excellentes pâtes, pour des prix très raisonnables, avec le plaisir de dîner au jardin s’il fait beau. Enfin, si je suis dans le parc de Versailles, il m’arrive de faire une petite pause à La Flottille et de m’attabler à La Petite Venise (dans les jardins du château).

Côté beauté et bien-être, quels sont vos favoris ?

Depuis des années, je confie ma tête à Lydie, qui officie chez Fabio Salsa (14 rue Georges Clémenceau) : le salon a changé plusieurs fois de franchise, mais elle reste fidèle au poste et moi aussi ! Quand je sens que mon corps dit stop, je fonce chez Anne-Marie Siau, qui tient un cabinet de shiatsu (28 rue du Vieux Versailles). Je n’ai hélas plus le temps d’y aller depuis un an, mais avant j’étais abonnée chez Cap Tonic (81 rue de la Paroisse) : Pilates, cardio-training, body-pump suivis d’une séance piscine/hammam/sauna, ça me faisait un bien fou… Aujourd’hui, quand je peux, j’attrape mes palmes et je vais nager à la piscine Montbauron (7 rue Léon Gatin), le lieu est superbe avec sa baie vitrée ouverte sur la verdure. Sans oublier le vélo, que je pratique au quotidien, mais aussi dès que j’en ai l’occasion dans le parc du château, dont je ne me lasse pas.

Retrouvez Elisabeth de Feydeau, son actualité, ses ouvrages parus et ses bougies sur le site internet Arty Fragrance http://www.arty-fragrance.com

Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth
Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses d’Elisabeth

Commenter cet article