Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fastueux carrosses à la Grande Ecurie
© Corinne Martin-Rozès
© Corinne Martin-Rozès

Elle était fermée au public depuis 2007… Aujourd’hui, mardi 10 mai 2016, la galerie des Carrosses du château de Versailles, située dans la Grande Écurie du roi, ouvre à nouveau ses portes grâce au mécénat de la Fondation d’entreprise Michelin. On y découvre une splendide collection de carrosses d’apparat, mis en scène dans un nouvel espace muséographique dédié.

Photos © Corinne Martin-Rozès
Fastueux carrosses à la Grande Ecurie
© Corinne Martin-Rozès
© Corinne Martin-Rozès

La Galerie des Carrosses (ou plutôt les galeries, il y en a deux) que le château de Versailles vient d’ouvrir au public est autant un décor de conte de fée qu’un salon de l’auto version Ancien Régime, le tout dans une ambiance onirique qui doit beaucoup à la lumière, forcément tamisée pour ne pas abîmer les chefs-d’œuvre présentés. Situé à droite de la Grande Ecurie royale, ce petit musée des carrosses d’apparat de l’histoire de France s’étend à présent sur près de 1 000m2, selon une scénographie conçue dans le respect de l’esprit et de l’architecture des lieux, bâtis par Jules Hardouin-Mansart entre 1679 et 1682.

Fastueux carrosses à la Grande Ecurie
 © Corinne Martin-Rozès
© Corinne Martin-Rozès

Le carrosse « moderne » ? Une invention récente…

Conçus pour frapper les esprits, les carrosses exposés déploient un luxe ostentatoire, ornés à profusion d’ors et de sculptures… Réalisés par les meilleurs artistes de la Cour, souvent dans des délais très courts, ces incroyables équipages sont de véritables chefs-d’œuvre que l’on doit au génie d’architectes, de menuisiers, de sculpteurs, d’ébénistes, de bronziers, de ciseleurs, de doreurs, de tapissiers, de brodeurs, de passementiers etc. Comme l’explique une animation vidéo dans la seconde galerie, le carrosse « moderne » est une invention relativement récente, qui ne date que du règne de Louis XIV. A cet égard, au-delà de sa qualité artistique, la collection présente également toutes les avancées de la carrosserie française aux XVIIIème et XIXème siècle en matière de confort, de performance et de technique (traction, direction, suspension, premiers coupés, décapotables, etc).

Fastueux carrosses à la Grande Ecurie
© Corinne Martin-Rozès
© Corinne Martin-Rozès

Des carrosses qui racontent l’Histoire de France

Chaque carrosse présenté raconte également une page de l’Histoire de France à travers un événement dynastique ou politique : baptême, mariage, sacre, funérailles. Surtout, la collection constitue le témoignage le plus vivant de la vie de Cour et des fastes sous l’Ancien Régime, l’Empire et la Restauration. Au fur et à mesure de la visite, on découvre ainsi les berlines du mariage de Napoléon Ier, le carrosse du sacre de Charles X, le char funèbre de Louis XVIII (ci-contre), mais aussi des harnais richement garnis de bronze doré, des chaises à porteur, les petits carrosses des enfants de Marie-Antoinette et une étonnante collection de traineaux de fantaisie réalisés sous le règne de Louis XV.

Photos © Corinne Martin-Rozès
Fastueux carrosses à la Grande Ecurie
© Corinne Martin-Rozès
© Corinne Martin-Rozès
Sous l’Ancien régime, les Écuries royales étaient hébergées dans la Petite et la Grande Écurie du roi, bâtiments jumeaux édifiés par Jules Hardouin-Mansart entre 1679 et 1682 en face du château de Versailles. Joyaux de l’architecture française classique, ces deux bâtiments étaient destinés à abriter les chevaux et les voitures du roi et de la Cour et accueillaient un millier de personnes parmi lesquelles des écuyers, des cochers, des maréchaux de forge, des charrons, des bourreliers, des médecins, ou encore des musiciens. À la Révolution, les centaines de voitures qui servaient au Roi et à la Cour sont dispersées lors des grandes ventes révolutionnaires, puis réutilisées lors de la guerre de Vendée et pour les besoins du gouvernement révolutionnaire. En 1837, lorsqu’il transforme le château de Versailles en musée consacré « À toutes les gloires de la France », Louis-Philippe assemble une collection de carrosses historiques.

Informations pratiques

Galerie des Carosses - Grande Ecurie
Accès par la grille de l’avenue Rockefeller
En visite libre ou en visite conférence tous les jours sauf le lundi.
Accès gratuit.
-de 12h30 à 18h30 (dernière admission à 17h45) en haute saison
-de 12h30 à 17h30 (dernière admission à 16h45) en basse saison
Localiser la Grande Ecurie sur la carte interactive
Plus d’informations sur www.chateauversailles.fr

Fastueux carrosses à la Grande Ecurie
Fastueux carrosses à la Grande Ecurie

Commenter cet article