Google+
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Corinne Martin-Rozès

Ouvert par trois amis, le Long Story réussit la subtile alchimie entre bar à cocktails et coffee-shop. Il fait bon s’y attarder, sur sa terrasse au bord de la place du marché ou dans l’atmosphère cosy de son premier étage. Et parce qu’il n’y a pas que le dimanche dans la vie, on peut y bruncher tous les jours : au menu, des assiettes 100% faites maison à partir de produits du marché voisin. 

Il y a un peu plus d’un an, à la fin du premier confinement, les Versaillais découvraient une nouvelle adresse : le Long Story. J’ai été la première ravie d’avoir enfin un endroit où donner mes RV pro et perso à toute heure de la journée, dans une ambiance feutrée et avec une carte qui corresponde à mes attentes : des cafés de spécialité, des assiettes saines et bio et des cocktails raffinés. « Nous voulions ouvrir un véritable lieu de vie ouvert du matin au début de la nuit, un endroit convivial où on peut bruncher tous les jours, enfin un cadre où les femmes et les familles se sentent véritablement accueillis. Avec aussi l’ambition de faire découvrir la mixologie aux Versaillais, à travers des propositions de cocktails exclusives » raconte Chrystelle Badaoui, l’une des trois associés de cette aventure.

Boris Bengaber, Chrystelle Badaoui et Chafic Fakhri © Philippe Viegas

Le rêve de trois amis devenu réalité

Car le Long Story, c’est aussi et avant tout le rêve devenu réalité de trois amis d’enfance versaillais : Chrystelle, ex-responsable marketing chez un grand pâtissier parisien, son mari Chafic Fakhri, aux commandes avec sa mère du restaurant La Maison du Liban, et Boris Bengaber, barman et mixologue qui a officié dans plusieurs bars renommés à l’image de Speakeasy à Paris. « Nous avons grandi ici, nous y habitons toujours. Le concept que nous proposons avec le Long Story n’existait pas à Versailles, et nous trouvions que c’était dommage ! Alors quand en novembre 2019 l’occasion de récupérer ce local s’est présentée, nous n’avons pas hésité tant l’emplacement était idéal. Après six mois de travaux, nous avons commencé à servir des repas à emporter dès la mi- mai 2020, avant d’ouvrir la terrasse pour un premier service le 2 juin 2020 » poursuit Chrystelle.

Long Story © Philippe Viegas

Une carte dans l’air du temps, saine et qualitative

Côté papilles, il y en a pour tous les goûts. Si vous voulez prendre un café, vous trouverez ici des cafés de spécialité 100% bio de Terres de Café (à partir de 2,50€ l’expresso), élu meilleur torréfacteur de France trois années de suite et basé dans le Val d’Oise, à moins de 20 km de Versailles. Si vous avez un petit creux, la maison vous propose des assiettes saines et simple, végétariennes pour une bonne partie (mais pas que) : l’incontournable Avocado Toast (13 €) ou la tartine Houmous de poivrons rouges/poivrons marinés/halloumi grillé (13 €), des salades (à partir de 13 €), des œufs Benedict (à partir de 13 €), des variations autour des pancakes maison (à partir de 10,90 €) et des gourmandises sucrées (à partir de 2,90 €). « Nous faisons tout nous-mêmes, à partir d’ingrédients non transformés. Le pain est bio et vient de la boulangerie Guinon, les fruits et légumes du marché Notre-Dame voisin. Pour les tapas, nous nous fournissons en produits italiens chez Iaconelli et en fromages chez Le Gall, sous les halles. Notre démarche est résolument locale » ajoute Chrystelle.

Long Story © Philippe Viegas

 

Long Story © Philippe Viegas

Dix cocktails exclusifs

Côté boissons, ne venez pas ici chercher des sodas classiques. Le Long Story se distingue là aussi par ses thés glacés Tensaï (6 €), ses boissons rafraîchissantes 100% naturelles au yuzu (6 €) ou sa limonade Leamo (6 €). On peut aussi commander le jus du jour, selon les fruits de saison, réalisé sur place à l’extracteur. Ou encore un vin bio ou naturel sélectionné par Maison Pinard, une bière artisanale Gallia, brassée en Ile-de-France (7 €). Quant aux cocktails, ils jouent aussi la carte de l’originalité, avec dix créations exclusives de Boris Bengaber aux noms évocateurs (à partir de 12 €) : Marionnettiste, Fresh’concombre, T’as le look Coco, Black Panthère… Cet été, goûtez l’un des trois Spritz signature : Passion, Saint-Germain ou Bergamote. Et pas de panique : si vous voulez une margherita ou un mojito, c’est bien sûr possible même si ça n’est pas écrit sur la carte. « Nous avons voulu que ces cocktails soient à la fois raffinés et visuellement beaux. Nous préparons notre propre jus d’ananas, notre chantilly infusée à la noix de coco, le gin concombre-basilic, etc. Et nous accordons un soin particulier à la présentation » précise Chrystelle. Des réalisations qui ont aussi une identité visuelle, avec un stylisme associé à chaque cocktail. Sur la partie mixologie, l’équipe s’inscrit enfin dans une démarche à la fois sociétale et locale puisqu’elle accueille des alternants de l’Ecole hôtelière de Saint-Quentin en Yvelines
Alors, que vous vouliez prendre un petit café, un brunch (formule à 25 €) ou un verre entre amis, que vous ayez envie de privatiser le premier étage (40 places assises) ou la terrasse (jusqu’à 60 couverts), le Long Story s’adapte à toutes vos envies. C’est officiel : un nouvel incontournable est né. 

Long Story © Philippe Viegas

 

Long Story
23 rue du Maréchal Foch
78000 Versailles
Tél 01 75 45 66 36

Du mardi au dimanche de 9 h 00 à 01 h 00

Sur instagram et sur Facebook.

Textes et photos ne sont pas libres de droits - Photos © Philippe Viegas - Long Story
Long Story © Philippe Viegas
Long Story © Philippe Viegas
Long Story © Philippe Viegas
Long Story © Philippe Viegas

Long Story © Philippe Viegas

Commenter cet article

XAVIER VALENTIN 02/07/2021 10:44

Très sympa, en effet