Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par versaillesinmypocket

un_jour_je_serai_roi_01.jpg

’Un jour je serai Roi’’, premier tome de la nouvelle saga historique du romancier Jean-Michel Riou baptisée ‘’Le Palais de toutes les promesses’’, nous emmène à l’époque où la rue des Chantiers s’appelait encore Chemin des Chantiers et où Versailles était considéré par beaucoup comme une simple ‘’petite maison construite (…) pour le divertissement’’. Le héros du livre, Toussaint Delaforge, n’y voit pour sa part ‘’qu’un trou perdu, une cuvette malodorante décorée de masures lépreuses et d’un clocher maussade’’. Avant d’ajouter que ‘’Versailles n’est certainement pas fait pour recevoir, et il n’y a rien à tirer des chimères royales’’.

 

Deux destinées parallèles

’Un jour je serai Roi’’ se présente comme un roman à double entrée : la première, en fil rouge, nous permet de comprendre l’attachement de Louis XIV à ce domaine de Versailles. La seconde, qui constitue le cœur de l’intrigue, s’attache au parcours de Toussaint Delaforge, né le même jour que le Roi Soleil mais dans des circonstances nettement plus sordides. Orphelin, élevé par un parrain peu aimant et confronté dès son plus jeune âge à la dureté de la vie, Toussaint grandit en nourrissant une haine farouche de celui qu’il pense être son père. Un sentiment envahissant qui va faire de lui une machine à détruire, mettant tout son génie au service de sa vengeance.

 

Des bas-fonds de Paris aux ors de Versailles

Du collège jésuite où il passe une partie de son enfance à la famille du maçon Nicolas Pontgallet qui l’accueille à l’adolescence, des bas-fonds de Paris aux ors d’un Versailles naissant, Jean-Michel Riou fait de Toussaint Delaforge un témoin politiquement incorrect de son époque, un homme blessé par la vie chez qui la trahison fait office de seconde nature. Autour de lui, une foisonnante galerie de portraits retient l’attention et permet de se plonger dans le monde très fermé des ‘’bâtisseurs du roi’’.

 

De la naissance du mythe

Même si, a priori, le tome 2 du ‘’ Palais de toutes les promesses’’semble destiné à se passer davantage à Versailles, ce premier opus donne déjà une idée de la naissance du mythe. On y apprend que Versailles a failli s’appeler Villeneuve-Saint-Louis, que les très nombreux ouvriers logeaient comme ils le pouvaient dans le quartier des Chantiers, où arrivaient aussi tous les matériaux destinés au château. On y découvre aussi comment les courtisans les plus avisés ont commencé à investir le futur quartier Saint-Louis en y bâtissant les premiers hôtels, profitant des ‘’brevets de dons de places à bâtir’’, soit des terrains donnés presque gratis et assortis d’avantages fiscaux. On entre enfin dans les coulisses des premières fêtes données par le souverain en, 1663 et 1664, véritables opérations de communication avant l’heure.

icone 8HEntre nous : ’Un jour je serai Roi’’ se lit vite et bien, on y apprend beaucoup de choses, le style est efficace, l'auteur connaît son sujet et l’intrigue se révèle habilement construite. Seul bémol : j’aurais aimé un peu plus de nuances dans le caractère de Toussaint, cet homme rongé par la haine et incapable d’aimer... Cela ne m’empêchera pas de lire la suite de la saga, ne serait-ce que pour voir se construire Versailles (côté ville et côté cour) et découvrir ce qu’il advient des autres personnages.

 

 

PLANCHE 1 PNG - Copie (2)-copie-1Jean-Michel Riou

’Un jour je serai Roi’’

Flammarion - Prix conseillé 23€

Entretien avec Jean-Michel Riou sur France Inter ici
 

Commenter cet article