Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mimi No Kami : un petit coin de Japon à Versailles
Juliette Morin © Versailles in my pocket
Juliette Morin © Versailles in my pocket

Fascinée par les papiers japonais washi, Juliette Morin en fait des boucles d’oreilles, des boites et des guirlandes lumineuses. Sa boutique située dans les carrés Saint-Louis propose une sélection d’objets en provenance du Japon et d’ailleurs : bibelots en terre cuite ou en tissu chirimen, peluches en crochet amigurumi, etc. En poussant la porte de ce "concept-store" miniature, on s’offre tout simplement un voyage en poésie.

Boîtes Mimi No Kami © Versailles in my pocket

Boîtes Mimi No Kami © Versailles in my pocket

Boucles d'oreilles Mimi No Kami © Versailles in my pocket
Boucles d'oreilles Mimi No Kami © Versailles in my pocket

Elle a toujours aimé le papier, à se perdre dans les papeteries au milieu des carnets, blocs et cahiers. Et puis un jour, Juliette Morin a découvert le papier washi, qui est fabriqué de façon artisanale à Kyoto depuis près de 1 300 ans. La formulation ancestrale de ce trésor japonais, décliné sur la base d’imprimés inspirés des kimonos de l’ère Edo, n’a jamais varié. « Je suis tombée amoureuse de ce merveilleux matériau. Il y a environ trois ans, j’ai commencé par en recouvrir des boites, puis j’ai créé des boucles d’oreilles en origami, à glisser dans lesdites boites… Autour de moi, ces objets ont plu et j’ai alors passé la vitesse supérieure en participant à des ventes privées. La créatrice Allison Laurent a pris quelques boucles d’oreilles dans sa boutique, Kentucky Rain, et ses clientes ont aimé… C’est ainsi que tout a commencé ! » raconte-t-elle.

© Versailles in my pocket

© Versailles in my pocket

© Versailles in my pocket
© Versailles in my pocket

Coup de cœur pour le quartier Saint-Louis

Il faut dire que Juliette Morin a de qui tenir. Elle qui a longtemps travaillé pour la Réunion des Musées Nationaux, notamment dans les boutiques du château de Versailles, est issue d’une famille où l’on est plutôt adroit de ses dix doigts. « Ma grand-mère tenait un magasin dédié aux travaux manuels et ma mère était encadreuse d’art. J’ai grandi dans cette atmosphère créative » se souvient-elle. Née à Versailles, la jeune femme y a toujours vécu, s’y est mariée et n’envisage pas, pour l’heure, de s’installer ailleurs. « Si j’habite Montreuil, j’ai toujours eu un faible pour le quartier Saint-Louis. C’est en outre ici qu’exerce mon amie Stéphanie Boudet-Rol, qui est restauratrice de tableaux. Elle a cru en moi et sa confiance m’a dynamisée. Quand cette petite boutique à deux pas de la sienne s’est trouvée libre, j’ai eu un coup de cœur et je n’ai pas hésité longtemps » ajoute-t-elle.

© Versailles in my pocket

© Versailles in my pocket

Peluches "amigurumi" © Versailles in my pocket
Peluches "amigurumi" © Versailles in my pocket

Un « concept-store » miniature dédié au Japon et au papier

Depuis mars 2014, la boutique Mimi No Kami (littéralement « oreille en papier » en japonais) propose donc des objets autour des deux marottes de Juliette : le papier et le Japon. La créatrice y présente ses boucles d’oreilles, boites, guirlandes lumineuses et autres petits meubles réalisés avec du papier washi, qu’elle propose aussi sous forme de rouleaux en provenance directe de Kyoto. De cette même ville, elle fait également venir des figurines en terre cuite ou en tissu chirimen, toutes faites à la main. A découvrir aussi dans cette caverne d’Ali Baba : des peluches en crochet façon amigurumi, des porcelaines, des nanoblocks,… et beaucoup d’autres choses ! « J’aime le côté symbolique, voire onirique, des objets que l’on trouve dans ma boutique. Les personnes qui rentrent me disent parfois avoir l’impression de retomber en enfance. Alors bien sûr, rien de tout cela n’est utile à proprement parler, mais je réclame le droit à la futilité, cela fait aussi du bien » milite Juliette Morin. D’autant que le rêve, chez Mimi No Kami, est abordable : le premier prix est à 40 centimes, le petit chat porte-bonheur à 1,50€ et les objets les plus chers ne coûtent pas plus de 40€ (à part une superbe lampe à 185€).

Mimi No Kami
13 rue d'Anjou à Versailles
Tél. 09 81 22 85 69
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

Les bijoux de Juliette Morin sont également en vente chez Kentucky Rain (25 rue de la Paroisse).

© Versailles in my pocket

© Versailles in my pocket

Commenter cet article

Karin Alexandra 10/06/2015 10:38

Merci pour cette découverte. Ma fille va être ravie, elle est fan de Japon.