Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Corinne Martin-Rozès

Versailles dans votre poche : le carnet d’adresses de Beata

Peu après son arrivée en France comme jeune fille au pair en 1993, Beata Daniel-Opalka s’inscrit à l’Ecole des Beaux-Arts de Versailles où elle rencontre son futur mari. Diplôme en poche, la jeune Polonaise commence par être journaliste pendant près de vingt ans dans l’univers de l’art de vivre et du tourisme, avant de se reconvertir il y a deux ans pour devenir architecte et décoratrice d’intérieur. Rencontre avec une amoureuse de la cité royale où elle habite depuis plus de vingt ans, et dont elle nous livre ses adresses préférées.

Versailles et Beata, une longue histoire !

"J’ai habité plusieurs quartiers : la rue Berthier, la rue Sainte-Sophie, la rue Saint-Charles, la rue Champ-Lagarde… et même si depuis peu je suis installée à Rocquencourt, je n’ai pas du tout l’impression d’avoir quitté Versailles !"

 

 

Une décoratrice qui fait fi des tendances

"Le concept de déco tendance m’agace ! Ce n’est pas ainsi que j’aborde mon métier. Qu’il s’agisse d’un particulier, d’une boutique ou d’une entreprise, je m’efforce avant tout de me mettre à la place de ceux qui vont vivre dans les lieux. J’aime rentrer dans la vie des gens pour créer l’univers esthétique qui va leur correspondre : la décoration doit s’adapter à la personne ! Si j’ai toujours aimé agencer et décorer, l’idée de devenir architecte d’intérieur à part entière n’est venue qu’assez tard : après les Beaux-Arts de Paris et une première vie dans la presse, je suis retournée à 40 ans sur les bancs de l’école Boulle et de La Fabrique pour me reconvertir et ouvrir un nouveau chapitre de ma vie. Aujourd’hui, je propose différents services : des projets de rénovation de A à Z, des prestations d’agencement avec recherche de mobilier, mais aussi des coachings « déco »."

 

 

[Ses bars préférés] Du Franco-belge au Trianon

"Pour boire un verre en toute simplicité, j’aime bien le Franco-belge (3 rue de la Pourvoierie). Nous allons aussi parfois à la terrasse du Chat qui prise (57 rue de la Paroisse), où j’aimais emmener mon fils, petit, manger un croque-monsieur. En famille, ou à deux, nous sommes des fidèles du Montbauron (23 rue Jouvencel) : on adore aller y faire un billard en buvant une bonne bière. A propos de bière, je recommande vivement la Beerotek (17 rue de Satory) : ce n’est pas un bar mais une « cave à bière », avec un choix extraordinaire et un super conseil. J’y fais à chaque fois des découvertes, comme récemment une bière italienne ancienne délicieuse dont j’ai oublié le nom... Pour picorer autour d’une bonne bouteille, je vais de temps en temps au bar à vins Le Sept (7 rue de Montreuil), où le patron a toujours de chouettes trouvailles à partager. Enfin, lorsqu’on a le budget et qu’il fait beau, l’été, on s’offre un moment de plaisir sur la belle terrasse du Trianon Palace : un verre de vin, un cocktail ou une bière accompagnés de leurs délicieux sandwiches club."

 

 

[Son top des restos] De l’Eléphant d’argent à la Scuderia

"Je me régale toujours à l’Eléphant d’argent, le restaurant thaïlandais situé rue des Deux Portes (au n°6), où j’ai mes petites habitudes : leur salade piquante aux fruits de mer, leur porc-crevettes au lait de coco, le riz gluant, les beignets de bananes… un délice ! Aux beaux jours, j’aime bien manger dans le jardin de La Pampa au Chesnay (1 avenue de Maintenon). Nous sommes aussi amateurs des pizzas géantes de La Scuderia, à Marnes la Coquette (35 boulevard de Jardy) : la maison a récemment changé de propriétaire et, dans l’assiette, on se croit vraiment en Italie. Enfin, j’apprécie la cuisine libanaise du Kefraya (65 rue d’Anjou)."

 

 

[Sa pâtisserie fétiche] Au Chant du Coq

"J’ai un vrai coup de cœur pour la boulangerie-pâtisserie Au Chant du Coq (98 Rue de la Paroisse). Elle est tenue par un chef japonais, qui a (m’a-t-on dit) fait ses armes chez de grands noms (Lenôtre, Ladurée, Ducasse). La maison est devenu notre fournisseur attitré : leur pain est délicieux, leurs pâtisseries également. Et que dire du kouglof, une merveille ! Chaque samedi matin, en accompagnant notre fils au lycée Hoche, mon mari en achète un que nous dégustons religieusement pendant le week-end."

 

Au Chant du Coq © Versailles in my pocket

 

[Ses adresses déco] 3AR, BrokNDesign et Les Passions de Tom

"Quartier Montreuil, derrière l’église Saint-Symphorien, il y a une petite porte verte que j’ai découverte tardivement. Aujourd’hui c’est une de mes adresses préférées à Versailles : on y trouve Jérôme Adenot, talentueux artisan spécialisé dans l'ébénisterie, la restauration de meubles et d'antiquités. Sa boutique-atelier s’appelle 3AR (3 rue du Chanoine Boyer). Il déniche des choses sublimes et leur redonne vie, mais il conçoit aussi de la menuiserie sur mesure. En outre, depuis quelques années, il crée et fabrique de magnifiques stylos avec des matériaux nobles (cuir, bois rares), que j’adore offrir !"
 

 

"Dans le passage des antiquaires, quartier de la Geôle, je travaille aussi beaucoup avec Julien Borel du Bez, de la galerie BrokNDesign, et Thomas Allée, des Passions de Tom, tous deux spécialisés en mobilier design du XXème siècle : de jeunes entrepreneurs passionnés, adorables et très compétents."

 

 

[Evénements] Coup de pouce à Journois Evénementiel

"J’ai récemment croisé la route d’Ariane Journois, une autre jeune entrepreneuse dynamique, installée au 15 rue Neuve Notre-Dame. Avec sa société Journois Evénementiel, elle prend en charge l’organisation de vos événements et réceptions, quelle que soit leur taille ! Dîner, anniversaire, mariage, baptême, etc : Ariane propose différentes options, négocie pour vous et s’occupe de tout, pour des budgets qui en surprendront plus d’un !"

[Garde-robe] Charlotte & See you

Je suis une fidèle du dépôt-vente créateur de Charlotte (7-9 rue des Deux-Portes, au fond de la cour). J’y passe dès que je peux, et je fais toujours de belles affaires ! Charlotte a l’œil pour sélectionner des articles qui sont pile poil dans mes goûts, et j’aime aussi le concept de deuxième vie pour les vêtements. Pour mon mari et mon fils, une seule adresse à Versailles : See you (21 rue des Réservoirs). Un concept store qui propose des vêtements modernes, branchés et vraiment bien choisis. Quel dommage que le rayon « femme » ait disparu, j’aimais beaucoup leur sélection !

 

 

[Bouquins] La Suite

Je découvre aujourd’hui, à l’occasion de cette interview, la librairie-café La Suite (3 rue Louis Le Vau) et je sais déjà que je vais devenir une habituée. J’étais un peu en avance, et j’ai été séduite par l’accueil chaleureux de la libraire avec qui j’ai immédiatement accroché : j’adore les gens passionnés, comme elle ! Venir se poser ici, prendre un jus de fruits ou un thé tout en se plongeant dans les livres, quel bonheur. Et je vais surveiller de près le programme des réunions littéraires !

 

 

[Bien-être] Un pédicure + un ostéopathe au top

Deux fois par an, avant et après l’été, je prends le temps d’aller faire chouchouter mes pieds chez une pédicure tellement extra que j’ai envie de partager son adresse : elle s’appelle Carole Edard (22 bis rue des Bourdonnais). Enfin, quand je termine un chantier ou que mon dos me fait souffrir, quand je veux rééquilibrer un peu mes énergies, je prends rendez-vous chez Guillaume Jung Lancrey (9-11 avenue de Saint-Cloud). Spécialisé en ostéopathie et médecine chinoise, il a le chic pour me remettre d’aplomb et trouver ce qui ne va pas. Il manipule « sans faire craquer » et prescrit des remèdes à base de plantes qui font merveille sur moi (et sur le reste de la famille aussi…).

Pour en savoir plus sur Beata, direction son site internet www.beatadaniel.com
Sa page Facebook pour les actualités 

 

 

Commenter cet article

Angelilie 18/05/2017 14:21

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog. lien sur pseudo. à bientôt