Google+
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Corinne MRz, alias Marquise DuParc ;-)

P1050711Premier acte de la renaissance de l’ancien Hôpital Richaud, la Ville de Versailles va prendre livraison de la Chapelle du lieu, destinée à devenir un centre culturel. A cette occasion, retour sur cet ambitieux projet urbain, à la fois rénovation et reconversion, qui va permettre à Versailles de retrouver un de ses monuments emblématiques tout en créant un nouveau lieu de vie, au cœur du quartier Notre-Dame.

 

Un peu d’histoire

En passant devant le chantier, rue du Maréchal Foch, quel promeneur ne s’est pas interrogé sur l’histoire de l’Hôpital Richaud et sur ce qui était en train de se tramer derrière les palissades ? Pour ceux qui n’ont pas poussé plus loin la curiosité, petit retour en Archives Communales Versailles hopital Civil Richaudarrière… Commencée en 1781 sous la direction de l’architecte Charles-François d’Arnaudin sur des plans initiaux de Ange-Jacques Gabriel, la construction de l’Hôpital Royal de Versailles s’est étalée sur près de 80 ans, ne s’achevant qu’en 1859. Dès l’origine, le site s’est vu affecter une destination hospitalière : d’abord modeste ‘’maison de charité’’ tenue par les Filles de Saint-Vincent de Paul, l’hôpital n’a cessé d’accueillir des malades chaque année plus nombreux, jusqu’aux années 1960. Pour faire face à l’accroissement des besoins, de nouveaux bâtiments furent construits au cours du temps, sans suivre de plan précis, d’où une grande confusion dans l’organisation générale de l’hôpital et une certaine hétérogénéité de style, sans toutefois dénaturer les structures architecturales de manière irréversible. Après le transfert des activités vers le site de l’Hôpital Mignot en 1981, le site connaît de longues années d’abandon, HOPITAL-RICHAUD-S02-087-VFaboutissant à des dégradations, voire à des destructions provoquées par plusieurs incendies successifs. Acquis fin 2009 à la Ville de Versailles par la Sarl Versailles Richaud ND (groupe Norbert Dentressangle), l’hôpital fait  depuis décembre 2011 l’objet d’une profonde réhabilitation. La maîtrise d’ouvrage déléguée est assurée par le promoteur OGIC, qui a su s’entourer d’intervenants de renom pour mener à bien ce projet : ont ainsi travaillé à ses côtés l’agence d’architecture de Jean-Michel Wilmotte et deux architectes en chef des Monuments Historiques, Frédéric Didier et Christophe Batard (agence 2BDM).

 

 PERS Monument Historique bd Reine

 

Un futur ‘’Palais-Royal’’, façon Versailles ?

La réhabilitation de l’ancien Hôpital Royal, qui devrait s’achever en 2015,  va permettre de requalifier et de redynamiser une zone urbaine majeure de Versailles, située entre la gare CARRE-SIECLE-S11-100-P37-VFRive droite et le quartier Notre-Dame. « Un projet exceptionnel, véritable trait d’union entre les époques de l’histoire de Versailles. Cette parcelle anciennement clôturée  est amenée à devenir un espace totalement ouvert, un lieu de passage et de vie, tout simplement. Notre ‘’Palais-Royal’’ à nous, en quelque sorte » s’enthousiasme le maire de Versailles, François de Mazières. Au terme de ces travaux, la ville va donc retrouver un de ses monuments emblématiques, s’enrichir d’un jardin public et gagner de nouvelles surfaces exploitables. « Le projet réussit une mixité fonctionnelle idéale : logements (dont une partie de logement social), crèche, centre culturel, jardins, bureaux et commerces » ajoute François de Mazières. Un parti pris atypique qui a su séduire de nombreux locaux, puisque près de 80% des appartements ont d’ores et déjà été acquis par des Versaillais.

 

Focus sur les livrables du projet

L’opération comprend la réhabilitation de l’ensemble du Monument Historique et la création de nouveaux bâtiments. L’édifice principal en « HFrédéric Didier, architecte » est entièrement restauré, mettant en valeur les parties classées : toitures, façades, oratoire et escaliers monumentaux. Le bâtiment retrouve son allure qui marquait le paysage urbain de Versailles par sa symétrie et sa position sur l’une des plus belles avenues de la ville, dynamisant ainsi la vie du quartier. Le chantier donnera naissance à un ensemble d’envergure, comprenant 67 logements au total, auxquels s’ajoutent un espace culturel, une crèche de 66 berceaux et des locaux pour professions libérales, pour un total de près de 14 000 m² de surface de plancher, dont environ 6 250 m² habitables. L’ensemble se voit également doté de 10 000 m² de jardins, d’une voie piétonne et d’une piste cyclable. Une opération complétée par la construction de deux programmes immobiliers BBC (bâtiment basse consommation), proposant 176 appartements (dont 82 logements sociaux destinés principalement aux étudiants) et 1 200 m² de locaux commerciaux le long de la rue du Maréchal Foch. (sur la photo : Frédéric Didier, architecte)

 

 

 

Pour en savoir plus sur le projet, direction le site OGIC

Visitez aussi le blog des Amis de Richaud  

 

Commenter cet article